Stendhal: Le Rouge et le Noir, Le Chartreuse de Parme

Materie:Appunti
Categoria:Francese
Download:388
Data:01.04.2008
Numero di pagine:5
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
stendhal-rouge-et-noir-chartreuse-de-parme_1.zip (Dimensione: 10.37 Kb)
trucheck.it_stendhal:-le-rouge-et-le-noir,-le-chartreuse-de-parme.doc     37 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

Stendhal : Henri Beyle, dit S., partecipait à la campagne d’Italie. En Italie il passera la majeure partie de sa vie de diplomate. Il aime son atmosphère, ses paysages, ses beautés artistiques, ses habitants. L’Italie est pour lui le lieu du plaisir de vivre et de l’amour. On l’appellera le milanais.
Sa vie :S. n’à pas e bons souvenirs de son enfance passée à Grenoble,sans mère,entre un père sévère et dévot. Malgré la présence de sont grand-père et de sa jeune sœur. S. rêve de partir. Il choisit les mathématiques comme voie de salut et montre à Paris pour passer le concours de l’école polytechnique. Mais il ne s’y présente pas et s’engage dans l’armée de Bonaparte. En 1800 S. entre dans Milan. Il devient officier mais l’armée l’ennuie, il démissionne pour regagner Paris. Ici, il joue le jeune homme à la mode et fréquente des artistes ;il lit beaucoup et s’essaie déjà à l’écriture. A 23ans il entre dans la carrière diplomatique. En 1814 il se réfugie à Milan. Il desserte sur la musique et sur la peinture et surtout il goûte l’Italie qui le séduit de plus en plus. S. est obligé de rentrer en France. A Paris il fréquente les milieux libéraux et les cercles littéraires en pleine fermentation romantique. Il écrit le traité psychologique De l’Amour. Puis il se lance dans la mêlée romantiques avec un essai Racine et Shakespeare. C’est en 1827 qu’il devient vraiment un romancier en publiant l’Armance. Après la publication d’un second roman, Le rouge et le noir, S. repart pour l’Italie. Il est nommée consul a Trieste mais les Autrichiens s’y opposent. Il finit comme diplomate à Civitavecchia. Il commence Lucien Leuwen qu’il abandonne. Il entame deux ouvrages d’inspiration autobiographique qui restent inachevés : souvenirs d’égotisme et la Vie d’Henri Brulard. En 1839 paraît le chef d’œuvre qu’est La Chartreuse de Parme. Stendhal commence un autre roman,Lamiel, lui aussi abandonné. Il meurt d’apoplexie en 1842.
Le Rouge et le Noir :Pour S,un roman est un « miroir qu’on promène le long d’un chemin ». et en effet son roman Le Rouge et le Noir est un miroir de la Restauration en France. C’est un documentaire sur la tentative d’un jeune homme plébéien,mais ambitieux et intelligent de s’insérer dans la société. Julien Sorel est un jeune paysan admirateur de Napoléon et plein d’ambition. Le maire de la ville de Verrières,M.me de Rênal,le choisit comme précepteur de ses enfants. Julien et la jeune M. se sentent vite attirés et la M.me finit pur succomber à cette passion. Julien entre au séminaire,puis obtient une place de secrétaire chez le Marquis de la Môle à Paris. Il séduit la belle et orgueilleuse Mathilde,fille du Marquis et demande la main de Mathilde qui est enceinte. Mais le Marquis reçoit alors une lettre de dénonciation écrite par M.me de Rênal. Toutes les ambitions de Julien s’évanouissent. Il est emprisonné et condamné à mort, Mais assume avec détermination son acte. Il goûte en prison quelques rares moments de bonheur avec M.me de Rênal venue lui rendre visite et qu’il aime toujours. Il est exécuté. Mathilde venue à l’exécution, emporte la tête de son amant pour l’ensevelir emme-même. S. s’est inspiré de un ébéniste qui avait tué sa maîtresse,un séminariste précepteur qui avait tiré sr la femme d’un notable et avait été guillotiné. Pour réussir dans la société,faut-il choisir le rouge qui représente la carrière des armes ou le noir qui représente la carrière ecclésiastique. Le héros incarne les aspirations d’une jeunesse pauvre mais éduquée qui ne parvient pas à se faire une place digne de sa valeur dans la société, et qui vit douloureusement l’inégalité des classes sociales.
Le Chartreuse de Parme :Stendhal incarne dans des personnages italiens,cette chasse au bonheur que ce pays sait mener avec tant d’énergie.
Thèmes dominants :la politique et l’amour. Quant ou héros,Fabrice Del Dongo, un jeune noble milanais est en quelque sorte le porte-parole de l’auteur. Stendhal compose son roman italien en sept semaines en s’inspirant d’un fait de chronique du 16°siècle. Mais il situe l’action dans le duché de Parme au début du 19°siècle. Ce romance raconte l’histoire de Fabrice Del Dongo, jeune homme séduisant et libertin au point de vouloir suivre Napoléon à Waterloo. A son retour, il se réfugie dans le duché de Parme sous la protection de sa jeune tante qui lui est très attachée,la duchesse de Sanseverina. Celle-ci et son amant pousse le jeune homme vers la carrière ecclésiastique. Ayant tué au cours d’un duel un rival,il est emprisonné dans la tour Farnèse. C’est là qu’il découvre le véritable amour. Entre lui et Clélia Conti,la fille du gouverner de la prison,se noue une tendre passion. Clélia accepte de trahir son père et de favoriser l’évasion de Fabrice. Mais ce faisant,elle jure de ne jamais plus revoir le jeune homme et elle épouse un vieux marquis. La Sanseverina,qui éprouve pour son neveu une passion toujours plus exigeante se compromet pour sauver Fabrice. Elle doit quitter Parme et finit par épouser le Compte Mosca. Fabrice reprend la carrière ecclésiastique et revoit,la nuit,Clélia dont il a un enfant. A la morte de Clélia Fabrice se retire à la Chartreuse de Parme. Le contexte historique est important et on peut faire une lecture politique du roman :Stendhal décrit, à traverse duché de Parme, les mécanismes d’un état policier où tout est soumis au bon vouloir du prince. Le roman est en effet d’une grande profondeur psychologique ;c’est le roman de l’intériorité. Mais c’est aussi un très beau roman d’amour entre deux figures de femmes opposées, la belle et aristocrate et la discrète et délicate Clélia.
Correspondance Secrète : Fabrice a été emprisonné pour raisons politiques et il se trouve dans la redoutable tout Farnèse depuis tris mois. Mais sa vie est en danger. Clélia,la fille du général chargé de sa garde et dont il est tombé amoureux,de la fenêtre de sa volière,voit en face Fabrice dans sa cellule. Elle recourt à un stratagème pour mettre Fabrice sur ses gardes.
Le Héros Stendhalien : Julien Sorel du Rouge et le Noir et Fabrice Del Dongo de La Chartreuse de Parme ont bien des traits communs avec Henry Brulard-Beyle. Le héros stendhalien conjugue le désir de grandeur et l’épicurisme. C’est un être passionné et lucide à la fois qui aime se défier lui-même. Mais il est la victime du cruels dilemmes. A travers son œuvre et ses héros,S. définit donc une certaine conception de la vie,un art de vivre personnel que l’on a appelé le beysme,où les valeurs prédominantes sont la quête de bonheur,l’énergie,la passion,la sincérité.
S. entre romantisme et réalité : le roman pour S. est donc un fidèle reflet de la réalité,et le romancier doit copier les personnages et les faits d’après nature. Le roman se déroule dans un espace réel et au rythme des événements qui se succèdent.c’est une chronique de vie. Pour garantir l’objectivité l’auteur s’applique à faire sentir au lieu de dire. Il montre ses personnages en train d’agir et de parler et c’est le lecteur qui tire des conclusions. S. est critique et ironique.
S. et l’amour : toute sa vie S. a oscillé entre les amours faciles et l’amour pur et noble. L’Italie est la patrie de l’amour et ici il rédige un traité théorique De l’Amour.elle distingue 4 types d’amour :l’amour passion,l’amour gout,l’amour physique et l’amour de vanité.

Esempio



  



Come usare