Baudelaire et Zola

Materie:Appunti
Categoria:Francese

Voto:

2 (2)
Download:426
Data:31.03.2009
Numero di pagine:9
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
baudelaire-et-zola_1.zip (Dimensione: 11.46 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_baudelaire-et-zola.doc     41.5 Kb


Testo

LE SECOND EMPIRE 1852 – 1870
Apres le coup d’etat du 1851, Louis Napoléon proclame l’empire et prend le nom de Napoléon III. Il concentre tous les pouvoirs dans ses mains.
UNE DICTATURE
En 1860, Napoléon III instaure un régime de dictature. Il contrôle l’opinion publique avec le contrôle de la presse, des élections… Il faisait beaucoup de propagande.
LA LIBÉRALISATION
Mais puis il dois faire de concessions et le régime se libéralise : le doit de grève est accordé aux ouvriers, il y a beaucoup de syndicats et la libertés de presse retourne.
POLITIQUE EXTÉRIEUR
Napoléon III tombe en guerre avec la Prusse mais il est fait prisonnier à Sedan et le régime capitule.
La troisième République est proclamée en 1870 et la France doit cèdre à l’Allemagne l’Alsace et la Loraine.
LA TRANSFORMATION DE PARIS
Napoléon III avait entrepris des travaux d’urbanisation, pour raisons économiques, des raisons de salubrité, des raisons stratégiques et des raisons de prestige.
A Paris la transformation est spectaculaire : baron Haussmann est le rénovateur.
Il y a : la division de Paris en 20 arrondissements, la construction de rues larges et rectilignes, la construction de nombreux ponts sur la Seine, la construction des égouts…
Paris prend le visage d’une grande métropole.
LE PROGES ET LA SCIENCE
Le XIX siècle a vu la naissance de la science moderne : il y a des progrès dans la recherche, dans les techniques et dans les instruments des travail. Il y a beaucoup d’inventions comme le moteur à explosion, l’électricité, la photographie, le radio…
Le plus grands scientifiques de cette période son Claude Bernard (biologiste), Louis Pasteur (chimiste et biologiste), Pierre et Marie Curie (physiciens)…
LE NATURALISME
EMILE ZOLA
Le mouvement naturaliste est représente par Emile Zola. Il est influence du méthode de la sélectionne naturelle de Darwin et du principe de la détermination de l’individu par la race, le milieu et le moment de Taine.
Il cherche à appliquer la méthode expérimentale au roman. Son but est de dégager des lois et d’aboutir à la connaissance de l’homme. Il veut alors rivaliser avec la science et embrasser toute la nature.
SA VIE
Zola est le fils d’un ingénieur italien naturalisé. Il passe toute son enfance à Aix-en-Provence. La vie est difficile, manque l’argent et il échec au baccalauréat. Peu à peu se consacre au journalisme qu’il n’abandonnera plus. Le journalisme est une source de revenus, une tribute pour ses idées et le moyen de publier ses romans en feuilleton.
Il publie « Thérèse Raquin » en 1867 et en 1877 « L’Assommoir ». Il s’affirme comme le maître du naturalisme. Il écrit la série des villes (Lourdes, Rome, Paris) et les quatre Evangiles (Fécondité, Travail, Vérité, Justice). Il se lance aussi dans la politique.
LES ROUGON-MACQUART
C’est un cycle romanesque qui raconte l’histoire d’une famille du second Empire à travers cinq générations. Il est compose de 20 volumes.
Zola peut dessiner une fresque magistrale de la société sous le Second Empire. Il prend soin de situer la fiction dans un cadre historique véridique. Zola établit un arbre généalogique précis de la famille des Rougon-Maquart…
GERMINAL
Avec Germinal Zola veut mettre en relief les conditions de la classe ouvrière et l’opposition du monde des mineurs avec la bourgeoisie. Le message final est optimiste parce que c’est l’espoir d’un monde meilleur qui va germiner.
Les thèmes dominants sont :
1) la MISÈRE : Zola décrit avec précision les conditions de vie des mineurs, le travail des enfants, les maladies, la faim…
2) le SOCIALISME et le CAPITALISME : Zola présente deux classes sociales, le capitalistes et le prolétaires qui s’opposent.
3) la GRÈVE : la possibilité de sortir de la misère
4) l’AMOUR : Il y a des rapports de solidarité et aussi d’amour à l’intérieur de chaque classe.
Etienne est un héro moderne, un révolutionnaire qui appartient à la classe du prolétariat…
Il organise une grève…
LE REALISME ET LE NATURALISME
Le terme « Réalisme » apparaît pour la première fois dans la littérature française avec Balzac. Il est un appel au concret, à une problématique morale, sociale et politique. Ce mouvement est influence par le développement des études scientifiques, par la philosophie positiviste d’Auguste Compte et de la naissance du matérialisme historique de Marx.
On trouve aussi Stendhal avec sa conception narrative et Flaubert avec son impassibilité, (en accentuant ses références sociologiques, biologiques et scientifiques, le réalisme se transforme et donne naissance au naturalisme) et Maupassant.
Le naturalisme est en réalité un courant antiromantique, une méthode a partir de la pensée et des sciences modernes. L’écrivain doit être un ecrivain-savant, capable d’examiner la réalité de façon rigoureuse, d’appeler les choses par leur nom, de ne pas reculer devant les aspects les moins poétiques de la vie, d’abordes les pathologies, les anomalies et la partie la plus secrète des choses et des hommes.
LE SYMBOLISME
Le symbolisme s’oppose au naturalisme et cherche un monde caché à travers des signes et des symboles qu’il faut comprendre et déchiffrer. Il veut suggérer, grâce aux signes que nous proposent nos sens, un monde plus vrai que celui dans lequel nous vivons. Verlaine, Rimbaud, Baudelaire et surtout Mallarmé sont les écrivains plus importants pour le symbolisme.

CHARLES BAUDELAIRE
La vie de Baudelaire n’est pas très longue : 46 ans. Son enfance est traumatisante, il déteste son beau-père et il est renvoyé au lycée pour indiscipline.
Il décide alors de s’embarquer pour l’Inde mais il s’ennuie et il rentre…
De retour à Paris il obtient l’héritage de son père mais il le lapide rapidement. Il doit travailler pour vivre et devient journaliste et critique d’art.
En 1848, Baudelaire se sent l’âme révolutionnaire : sa vie est chaotique et il devient un dandy. Il tente plusieurs fois de se suicider et s’adonne aux paradis artificiels (hashisch, opium, vin).
Il écrit beaucoup et il publie en 1857 « Les fleurs du mal », qui sont condamnés pour immoralité.
Il meurt en Belgique très malade.
LES FLEURS DU MAL
1- Spleen et Idéal
2- Tableaux parisiens
3- Le vin
4- Les fleurs du mal
5- Révolte
6- La mort
SPLEEN ET IDÉAL
Spleen est un mot anglais qui signifie humeur noire, ennui, angoisse pour l’existence…
Idéal est le contraire du Spleen, appel vers la vertu et rêve de la beauté…
On peut échapper au Spleen par :
1- L’amour
2- Les paradis artificiels
3- Le voyage réel
4- Le voyage de l’imagination
5- La beauté
6- La mort
Le thème central de la poésie est le spleen : il dit que le spleen est la mélancolie avec beaucoup de tension. Cet état d’âme est destiné à représenter le désespoir des hommes.
L’INVITATION AU VOYAGE
Cette poésie est tirée de la première partie des « Fleurs du mal », « Spleen et Idéal » et c’est un voyage vers un pays mystérieux et la narration d’un amour avec une femme. C’est la description du rêve du poète.
CORRESPONDANCES
Dans ce poème il y a beaucoup de métaphores qui permettent avec l’imagination et aux sensations à l’âme de voir un monde supérieur.
La nature est tres important
L’ALBATROS
L’albatros représente l’âme du poète qui dans le monde réel se sent inutile et incomprise. Il va alors à la recherche d’un monde infini et supérieur.
LE SECOND EMPIRE 1852 – 1870
Apres le coup d’etat du 1851, Louis Napoléon proclame l’empire et prend le nom de Napoléon III. Il concentre tous les pouvoirs dans ses mains.
UNE DICTATURE
En 1860, Napoléon III instaure un régime de dictature. Il contrôle l’opinion publique avec le contrôle de la presse, des élections… Il faisait beaucoup de propagande.
LA LIBÉRALISATION
Mais puis il dois faire de concessions et le régime se libéralise : le doit de grève est accordé aux ouvriers, il y a beaucoup de syndicats et la libertés de presse retourne.
POLITIQUE EXTÉRIEUR
Napoléon III tombe en guerre avec la Prusse mais il est fait prisonnier à Sedan et le régime capitule.
La troisième République est proclamée en 1870 et la France doit cèdre à l’Allemagne l’Alsace et la Loraine.
LA TRANSFORMATION DE PARIS
Napoléon III avait entrepris des travaux d’urbanisation, pour raisons économiques, des raisons de salubrité, des raisons stratégiques et des raisons de prestige.
A Paris la transformation est spectaculaire : baron Haussmann est le rénovateur.
Il y a : la division de Paris en 20 arrondissements, la construction de rues larges et rectilignes, la construction de nombreux ponts sur la Seine, la construction des égouts…
Paris prend le visage d’une grande métropole.
LE PROGES ET LA SCIENCE
Le XIX siècle a vu la naissance de la science moderne : il y a des progrès dans la recherche, dans les techniques et dans les instruments des travail. Il y a beaucoup d’inventions comme le moteur à explosion, l’électricité, la photographie, le radio…
Le plus grands scientifiques de cette période son Claude Bernard (biologiste), Louis Pasteur (chimiste et biologiste), Pierre et Marie Curie (physiciens)…
LE NATURALISME
EMILE ZOLA
Le mouvement naturaliste est représente par Emile Zola. Il est influence du méthode de la sélectionne naturelle de Darwin et du principe de la détermination de l’individu par la race, le milieu et le moment de Taine.
Il cherche à appliquer la méthode expérimentale au roman. Son but est de dégager des lois et d’aboutir à la connaissance de l’homme. Il veut alors rivaliser avec la science et embrasser toute la nature.
SA VIE
Zola est le fils d’un ingénieur italien naturalisé. Il passe toute son enfance à Aix-en-Provence. La vie est difficile, manque l’argent et il échec au baccalauréat. Peu à peu se consacre au journalisme qu’il n’abandonnera plus. Le journalisme est une source de revenus, une tribute pour ses idées et le moyen de publier ses romans en feuilleton.
Il publie « Thérèse Raquin » en 1867 et en 1877 « L’Assommoir ». Il s’affirme comme le maître du naturalisme. Il écrit la série des villes (Lourdes, Rome, Paris) et les quatre Evangiles (Fécondité, Travail, Vérité, Justice). Il se lance aussi dans la politique.
LES ROUGON-MACQUART
C’est un cycle romanesque qui raconte l’histoire d’une famille du second Empire à travers cinq générations. Il est compose de 20 volumes.
Zola peut dessiner une fresque magistrale de la société sous le Second Empire. Il prend soin de situer la fiction dans un cadre historique véridique. Zola établit un arbre généalogique précis de la famille des Rougon-Maquart…
GERMINAL
Avec Germinal Zola veut mettre en relief les conditions de la classe ouvrière et l’opposition du monde des mineurs avec la bourgeoisie. Le message final est optimiste parce que c’est l’espoir d’un monde meilleur qui va germiner.
Les thèmes dominants sont :
1) la MISÈRE : Zola décrit avec précision les conditions de vie des mineurs, le travail des enfants, les maladies, la faim…
2) le SOCIALISME et le CAPITALISME : Zola présente deux classes sociales, le capitalistes et le prolétaires qui s’opposent.
3) la GRÈVE : la possibilité de sortir de la misère
4) l’AMOUR : Il y a des rapports de solidarité et aussi d’amour à l’intérieur de chaque classe.
Etienne est un héro moderne, un révolutionnaire qui appartient à la classe du prolétariat…
Il organise une grève…
LE REALISME ET LE NATURALISME
Le terme « Réalisme » apparaît pour la première fois dans la littérature française avec Balzac. Il est un appel au concret, à une problématique morale, sociale et politique. Ce mouvement est influence par le développement des études scientifiques, par la philosophie positiviste d’Auguste Compte et de la naissance du matérialisme historique de Marx.
On trouve aussi Stendhal avec sa conception narrative et Flaubert avec son impassibilité, (en accentuant ses références sociologiques, biologiques et scientifiques, le réalisme se transforme et donne naissance au naturalisme) et Maupassant.
Le naturalisme est en réalité un courant antiromantique, une méthode a partir de la pensée et des sciences modernes. L’écrivain doit être un ecrivain-savant, capable d’examiner la réalité de façon rigoureuse, d’appeler les choses par leur nom, de ne pas reculer devant les aspects les moins poétiques de la vie, d’abordes les pathologies, les anomalies et la partie la plus secrète des choses et des hommes.
LE SYMBOLISME
Le symbolisme s’oppose au naturalisme et cherche un monde caché à travers des signes et des symboles qu’il faut comprendre et déchiffrer. Il veut suggérer, grâce aux signes que nous proposent nos sens, un monde plus vrai que celui dans lequel nous vivons. Verlaine, Rimbaud, Baudelaire et surtout Mallarmé sont les écrivains plus importants pour le symbolisme.

CHARLES BAUDELAIRE
La vie de Baudelaire n’est pas très longue : 46 ans. Son enfance est traumatisante, il déteste son beau-père et il est renvoyé au lycée pour indiscipline.
Il décide alors de s’embarquer pour l’Inde mais il s’ennuie et il rentre…
De retour à Paris il obtient l’héritage de son père mais il le lapide rapidement. Il doit travailler pour vivre et devient journaliste et critique d’art.
En 1848, Baudelaire se sent l’âme révolutionnaire : sa vie est chaotique et il devient un dandy. Il tente plusieurs fois de se suicider et s’adonne aux paradis artificiels (hashisch, opium, vin).
Il écrit beaucoup et il publie en 1857 « Les fleurs du mal », qui sont condamnés pour immoralité.
Il meurt en Belgique très malade.
LES FLEURS DU MAL
1- Spleen et Idéal
2- Tableaux parisiens
3- Le vin
4- Les fleurs du mal
5- Révolte
6- La mort
SPLEEN ET IDÉAL
Spleen est un mot anglais qui signifie humeur noire, ennui, angoisse pour l’existence…
Idéal est le contraire du Spleen, appel vers la vertu et rêve de la beauté…
On peut échapper au Spleen par :
1- L’amour
2- Les paradis artificiels
3- Le voyage réel
4- Le voyage de l’imagination
5- La beauté
6- La mort
Le thème central de la poésie est le spleen : il dit que le spleen est la mélancolie avec beaucoup de tension. Cet état d’âme est destiné à représenter le désespoir des hommes.
L’INVITATION AU VOYAGE
Cette poésie est tirée de la première partie des « Fleurs du mal », « Spleen et Idéal » et c’est un voyage vers un pays mystérieux et la narration d’un amour avec une femme. C’est la description du rêve du poète.
CORRESPONDANCES
Dans ce poème il y a beaucoup de métaphores qui permettent avec l’imagination et aux sensations à l’âme de voir un monde supérieur.
La nature est tres important
L’ALBATROS
L’albatros représente l’âme du poète qui dans le monde réel se sent inutile et incomprise. Il va alors à la recherche d’un monde infini et supérieur.

Esempio



  



Come usare