Histoire et presidents

Materie:Tema
Categoria:Francese
Download:294
Data:08.04.2009
Numero di pagine:12
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
histoire-et-presidents_1.zip (Dimensione: 7.18 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_histoire-et-presidents.doc     34 Kb



Testo

LA RESTAURATION
Après la mort de Napoléon, la France doit faire face à une période de restauration politique, avec l'événement de la monarchie constitutionnelle en 1814. Deux gouvernements absolus se succèdent, celui de Louis XVIII et celui de Charles X. Ce dernier met en œuvre des réformes antiliberales, notamment la suppression de la Chambre des Députés et de la liberté de presse, qui poussent la population à se révolter à Paris et à anticiper l'abdication de Charles X.
A partir des années 1840, Louis Philippe, Duc d'Orléans, prend le pouvoir. Les réformes économiques mises en œuvre causent le mécontentement de la classe ouvrière, qui exprime ce sentiment populaire aux cours de deux jours de combats, en poussant ainsi Louis Philippe à abdiquer. Successivement la Deuxième République, basée sur une nouvelle constitution qui adopte définitivement le suffrage universel, est proclamée.
Louis Napoléon Bonaparte est nommé président de la République et en 1851, à la suite d'un coup d'Etat et à la naissance du Second Empire, devient empereur sous le nom de Napoléon III.
LA REVOLUTION INDUSTRIELLE SOUS LE SECOND EMPIRE
Dans la première moitié du XIXème siècle, la France connaît un grand développement industriel. Plusieurs facteurs contribuent à l’ essor du pays : en 1841 une loi interdit le travail des enfants mineurs de__ et en 1864 le droit de grève est reconnu aux ouvriers. Les grandes transformations économiques, comme l’utilisation de la machine à vapeur et l’essor du commerce, portent a la naissance de la classe ouvrière.
Pour favoriser le développement économique, pendant le Second Empire on réalise de grands travaux publics, comme la construction des grands magasins de Paris, on transforme les centres urbaines et on fonde de nouvelles banques.
Après 20 ans de prospérité, la défaite de Sedan dans la guerre contre la Prusse, marque la fin de l’Empire. Cet événement conduit à la naissance de la Troisième République et provoque la cession de l’Alsace et de la Lorraine à la Prusse. En 1871 les parisiens se révoltent et déclarent la Commune, un gouvernement autonome, mais la rébellion est réprimée par l’armée. La IIIème république est donc un régime d’ordre, anticléricale et laïque, qui traverse différentes crises, comme l’affaire Dreyfus : un officier juif accusé de trahison. Son innocence est soutenue par les progressistes comme Zola, qui enfin triomphent sur les monarchistes, qui accusaient Dreyfus. Le secteur scientifique se développe lui aussi et des lois qui rendent l’enseignement primaire obligatoire et gratuit sont promulguées.
LA GUERRE DE 1914-1918
Au début de la Première guerre mondiale, la France combat à coté de l’Angleterre, la Russie, les Etats-Unis et l’Italie contre expansionnisme de l’Allemagne. Cette guerre, dont le prétexte est l’assassinat de l’archiduc d’Autriche, est une guerre de trincée. Après plusieurs combats, comme la bataille de la Marne de 1914, sous la poussée allemande de Verdun, le 11 novembre 1918 l’armistice est signé. Le traité de la paix de Versailles porte a la restitution de l’Alsace et de la Lorraine a la France et a une indemnité de guerre au pays.

LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE
La deuxième guerre mondiale voit l’opposition de Allemagne, Italie et le Japon (axe) contre Angleterre, France, États-Unis et URSS.
En 1939 l’Allemagne envahit la Pologne et par conséquence la France et l’l’ Angleterre déclarent guerre à l’Allemagne. L’année suivante Hitler conquit la Pologne, la Norvège, la Hollande et la Belgique et le 14 juin il occupe Paris. Le général Charles de Gaulle, refugié à Londres, encourage les français a continuer la bataille Alors que le maréchal Pétain demande l’armistice. La France se partage dans une partie occupé et l’autre libre divisées par une ligne de démarcation ; Vichy à l’est du pays devient la capitale. D’une coté Pétain décide de collaborer avec Hitler en envoyant des volontaires au front à coté des SS et en participant directement à travers des rafles à la persécution contre les juifs en France (dans le camps nazis se comptent plus de 70000 juifs français assassiné) de l’autre de Gaulle cherche à protéger l’ouest du pays, il organise la résistance et fonde le mouvement « France Libre ». Le 2 Juin 1944 le général de Gaulle constitue à Alger le GPRF (Gouvernement provisoire de la République française) sous sa présidence et les jours suivants les alliés débarquent en Normandie.
Après la libération, en 1945, les 3 pouvoirs se divisent sur les institutions, de Gaulle quitte le gouvernement et après 2 assemblées constituantes et 3 referendums il devient le président de la IV° République.
LA QUATRIEME REPUBLIQUE
Après la seconde guerre mondiale la France fait face à une dure période de reprise, la guerre a ruiné le pays et la seule consolation est la proclamation du droit de vote aux femmes.
Le gouvernement provisoire, avec de Gaulle à sa tête, doit affronter le problème des institutions, en visualisant un projet politique qui aurait donné plus de pouvoir au président de la république et aurait libéré le pouvoir exécutif de la tutelle des partis politiques. Mais ce projet n'aboutit pas, et les trois partis victorieux (le parti communiste, le parti socialiste et le mouvement républicain populaire) font approuver la constitution de la IVème république, un régime dans lequel l'assemblée nationale joue un rôle fondamental, tandis que le président de la république n'a aucun pouvoir.
Face à cette nouvelle situation, Charles de Gaulle abandonne le pouvoir.
LA DECOLONISATION
Au début du XXème siècle, l'empire colonial français couvre plus de 10 millions de kilomètres carrés dans plusieurs pays du monde entier. Pourtant à la fin de la seconde guerre mondiale l'empire français commence à s'effriter. Les colonies entament une série de guerres d'indépendances qui déstabiliseront considérablement les forces armées françaises.
De 1946 à 1960, le Laos, le Cambodge et le Vietnam déclarent l'indépendance, suivie du Maroc, la Tunisie, l'Afrique noire et le Madagascar.
Après la déclaration d'indépendance, ces pays continuent de conserver la langue française et de maintenir de bonnes relations économiques avec l'ancienne mère patrie.
Différentes a été la décolonisation en Algérie. Les Francais s’installent en Algérie en 1830, et font de ce pays une colonie. Depuis les années cinquante, des groupes d'Algériens qui voulaient la liberté (Fellaghas) et appartenaient au Front de libération nationale, commencent à se mobiliser.
De la mère patrie sont envoyées des soldats pour réprimer la rébellion, mais la guerre ne s’arrète pas.
En France la sinistre dénonce la guerre et les violentes méthodes de répression, pendant qu'en Algérie les pieds-noirs intensifient de la défense. De Gaulle entame les négociations avec le front de libération national; en 1959 il proclame le droit des algériens à l'autodétermination, confirmé avec le référendum.
En suite les partisans des pieds-noirs, face à la décision populaire et à l'indépendance de l'Algérie, donnent lieu à des actions terroristes et après les ____________ d’ Evian doivent quitter le pays. Les terres qu’ils possédaient sont nationalisées.
LA NOUVELLE CONSTITUTION
Le but de l'action de Charles de Gaulle était la création d'un État fort. En 1958 il présente un projet de Constitution, confirmé par le référendum populaire, qui voyait le président de la république et le pouvoir exécutif aux sommets de la scène politique. De Gaulle vise à l'indépendance nationale et au progrès, ce dernier est considérable, même si l’ inégale répartition des richesses rendra possible la crise de 1968.
En 1968 une crise, provoquée par les étudiants, se vérifi; ils ne supportaient plus les contraintes de la vie universitaire, et ils protestaient pour les idéaux sociaux, tels que la paix au Viet Nam, la défense du Tiers Monde, le féminisme et les droits des jeunes. Les travailleurs, solidarisant avec eux, créent encore plus des désordre et organisent des grèves.
Le gouvernement répond en augmentant les salaires et en élargissant les droits syndicaux, mais le climat de tension persiste.
De Gaulle annonce la dissolution de l’assemblée nationale et proclame des élections anticipées, en faisant appel à la “majorité silencieuse”: les élections assurent une triomphe au pouvoir. A la suite, d’ un nouveau referendum De Gaulle démissionne.
La crise de 1968 ne portera pas de grands changements dans la politique française, mais contribuera à l’évolution de la société de l’avenir.

Les électeurs élisent l’assemblée nationale, et les conseils régionaux, généraux et municipaux, élisent le Sénat; ce dernier, ensemble avec l’assemblée, forme le Parlement.
Le Président de la République détient le pouvoir exécutif et l’exerce avec le Gouvernement, il a aussi le pouvoir de dissoudre l’assemblée nationale.
GEORGES POMPIDOU
Après l'âge d'or de Charles de Gaulle, deux nouveaux protagonistes de la coalition de gauche émergent sur la scène politique : Valéry Giscard d'Estaing et Georges Pompidou. Ce dernier devient président de la République en 1969; au cours de son gouvernement il essaie de développer au maximum l'industrialisation, en lançant également d’ importants projets urbanistes à Paris, comme le Centre Pompidou.
MITTERAND
En 1981, on a des élections présidentielles et pour la première fois sous la Cinquième République, la gauche monte au pouvoir.
L'élection de François Mitterrand a été en grande partie due au regroupement unitaire des forces de gauche: les communistes, les socialistes et les radicaux de gauche.
Entre les années 1986 et 1988, on assiste au phénomène de la cohabitation, où le pouvoir est divisé entre le président de la République et le Premier Ministre, dans ce cas, Mitterrand et Chirac, appartenant à deux coalitions différentes.
En outre Mitterrand à laissé un riche patrimoine artistique et culturel, dont l'Arche de la Défense, le Grand Louvre et la Bibliothèque Nationale sont des exemples.
JACQUES CHIRAC
Jacques Chirac apparaît sur la scène politique à partir des années soixante; en 1986 il devient premier ministre, en participant à la première cohabitation avec le président Mitterrand. En 1995, il devient président de la République, et participe meme dans cette occasion à une cohabitation avec le premier ministre Jospin, de tendances socialistes.
LA RESTAURATION
Après la mort de Napoléon, la France doit faire face à une période de restauration politique, avec l'événement de la monarchie constitutionnelle en 1814. Deux gouvernements absolus se succèdent, celui de Louis XVIII et celui de Charles X. Ce dernier met en œuvre des réformes antiliberales, notamment la suppression de la Chambre des Députés et de la liberté de presse, qui poussent la population à se révolter à Paris et à anticiper l'abdication de Charles X.
A partir des années 1840, Louis Philippe, Duc d'Orléans, prend le pouvoir. Les réformes économiques mises en œuvre causent le mécontentement de la classe ouvrière, qui exprime ce sentiment populaire aux cours de deux jours de combats, en poussant ainsi Louis Philippe à abdiquer. Successivement la Deuxième République, basée sur une nouvelle constitution qui adopte définitivement le suffrage universel, est proclamée.
Louis Napoléon Bonaparte est nommé président de la République et en 1851, à la suite d'un coup d'Etat et à la naissance du Second Empire, devient empereur sous le nom de Napoléon III.
LA REVOLUTION INDUSTRIELLE SOUS LE SECOND EMPIRE
Dans la première moitié du XIXème siècle, la France connaît un grand développement industriel. Plusieurs facteurs contribuent à l’ essor du pays : en 1841 une loi interdit le travail des enfants mineurs de__ et en 1864 le droit de grève est reconnu aux ouvriers. Les grandes transformations économiques, comme l’utilisation de la machine à vapeur et l’essor du commerce, portent a la naissance de la classe ouvrière.
Pour favoriser le développement économique, pendant le Second Empire on réalise de grands travaux publics, comme la construction des grands magasins de Paris, on transforme les centres urbaines et on fonde de nouvelles banques.
Après 20 ans de prospérité, la défaite de Sedan dans la guerre contre la Prusse, marque la fin de l’Empire. Cet événement conduit à la naissance de la Troisième République et provoque la cession de l’Alsace et de la Lorraine à la Prusse. En 1871 les parisiens se révoltent et déclarent la Commune, un gouvernement autonome, mais la rébellion est réprimée par l’armée. La IIIème république est donc un régime d’ordre, anticléricale et laïque, qui traverse différentes crises, comme l’affaire Dreyfus : un officier juif accusé de trahison. Son innocence est soutenue par les progressistes comme Zola, qui enfin triomphent sur les monarchistes, qui accusaient Dreyfus. Le secteur scientifique se développe lui aussi et des lois qui rendent l’enseignement primaire obligatoire et gratuit sont promulguées.
LA GUERRE DE 1914-1918
Au début de la Première guerre mondiale, la France combat à coté de l’Angleterre, la Russie, les Etats-Unis et l’Italie contre expansionnisme de l’Allemagne. Cette guerre, dont le prétexte est l’assassinat de l’archiduc d’Autriche, est une guerre de trincée. Après plusieurs combats, comme la bataille de la Marne de 1914, sous la poussée allemande de Verdun, le 11 novembre 1918 l’armistice est signé. Le traité de la paix de Versailles porte a la restitution de l’Alsace et de la Lorraine a la France et a une indemnité de guerre au pays.

LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE
La deuxième guerre mondiale voit l’opposition de Allemagne, Italie et le Japon (axe) contre Angleterre, France, États-Unis et URSS.
En 1939 l’Allemagne envahit la Pologne et par conséquence la France et l’l’ Angleterre déclarent guerre à l’Allemagne. L’année suivante Hitler conquit la Pologne, la Norvège, la Hollande et la Belgique et le 14 juin il occupe Paris. Le général Charles de Gaulle, refugié à Londres, encourage les français a continuer la bataille Alors que le maréchal Pétain demande l’armistice. La France se partage dans une partie occupé et l’autre libre divisées par une ligne de démarcation ; Vichy à l’est du pays devient la capitale. D’une coté Pétain décide de collaborer avec Hitler en envoyant des volontaires au front à coté des SS et en participant directement à travers des rafles à la persécution contre les juifs en France (dans le camps nazis se comptent plus de 70000 juifs français assassiné) de l’autre de Gaulle cherche à protéger l’ouest du pays, il organise la résistance et fonde le mouvement « France Libre ». Le 2 Juin 1944 le général de Gaulle constitue à Alger le GPRF (Gouvernement provisoire de la République française) sous sa présidence et les jours suivants les alliés débarquent en Normandie.
Après la libération, en 1945, les 3 pouvoirs se divisent sur les institutions, de Gaulle quitte le gouvernement et après 2 assemblées constituantes et 3 referendums il devient le président de la IV° République.
LA QUATRIEME REPUBLIQUE
Après la seconde guerre mondiale la France fait face à une dure période de reprise, la guerre a ruiné le pays et la seule consolation est la proclamation du droit de vote aux femmes.
Le gouvernement provisoire, avec de Gaulle à sa tête, doit affronter le problème des institutions, en visualisant un projet politique qui aurait donné plus de pouvoir au président de la république et aurait libéré le pouvoir exécutif de la tutelle des partis politiques. Mais ce projet n'aboutit pas, et les trois partis victorieux (le parti communiste, le parti socialiste et le mouvement républicain populaire) font approuver la constitution de la IVème république, un régime dans lequel l'assemblée nationale joue un rôle fondamental, tandis que le président de la république n'a aucun pouvoir.
Face à cette nouvelle situation, Charles de Gaulle abandonne le pouvoir.
LA DECOLONISATION
Au début du XXème siècle, l'empire colonial français couvre plus de 10 millions de kilomètres carrés dans plusieurs pays du monde entier. Pourtant à la fin de la seconde guerre mondiale l'empire français commence à s'effriter. Les colonies entament une série de guerres d'indépendances qui déstabiliseront considérablement les forces armées françaises.
De 1946 à 1960, le Laos, le Cambodge et le Vietnam déclarent l'indépendance, suivie du Maroc, la Tunisie, l'Afrique noire et le Madagascar.
Après la déclaration d'indépendance, ces pays continuent de conserver la langue française et de maintenir de bonnes relations économiques avec l'ancienne mère patrie.
Différentes a été la décolonisation en Algérie. Les Francais s’installent en Algérie en 1830, et font de ce pays une colonie. Depuis les années cinquante, des groupes d'Algériens qui voulaient la liberté (Fellaghas) et appartenaient au Front de libération nationale, commencent à se mobiliser.
De la mère patrie sont envoyées des soldats pour réprimer la rébellion, mais la guerre ne s’arrète pas.
En France la sinistre dénonce la guerre et les violentes méthodes de répression, pendant qu'en Algérie les pieds-noirs intensifient de la défense. De Gaulle entame les négociations avec le front de libération national; en 1959 il proclame le droit des algériens à l'autodétermination, confirmé avec le référendum.
En suite les partisans des pieds-noirs, face à la décision populaire et à l'indépendance de l'Algérie, donnent lieu à des actions terroristes et après les ____________ d’ Evian doivent quitter le pays. Les terres qu’ils possédaient sont nationalisées.
LA NOUVELLE CONSTITUTION
Le but de l'action de Charles de Gaulle était la création d'un État fort. En 1958 il présente un projet de Constitution, confirmé par le référendum populaire, qui voyait le président de la république et le pouvoir exécutif aux sommets de la scène politique. De Gaulle vise à l'indépendance nationale et au progrès, ce dernier est considérable, même si l’ inégale répartition des richesses rendra possible la crise de 1968.
En 1968 une crise, provoquée par les étudiants, se vérifi; ils ne supportaient plus les contraintes de la vie universitaire, et ils protestaient pour les idéaux sociaux, tels que la paix au Viet Nam, la défense du Tiers Monde, le féminisme et les droits des jeunes. Les travailleurs, solidarisant avec eux, créent encore plus des désordre et organisent des grèves.
Le gouvernement répond en augmentant les salaires et en élargissant les droits syndicaux, mais le climat de tension persiste.
De Gaulle annonce la dissolution de l’assemblée nationale et proclame des élections anticipées, en faisant appel à la “majorité silencieuse”: les élections assurent une triomphe au pouvoir. A la suite, d’ un nouveau referendum De Gaulle démissionne.
La crise de 1968 ne portera pas de grands changements dans la politique française, mais contribuera à l’évolution de la société de l’avenir.

Les électeurs élisent l’assemblée nationale, et les conseils régionaux, généraux et municipaux, élisent le Sénat; ce dernier, ensemble avec l’assemblée, forme le Parlement.
Le Président de la République détient le pouvoir exécutif et l’exerce avec le Gouvernement, il a aussi le pouvoir de dissoudre l’assemblée nationale.
GEORGES POMPIDOU
Après l'âge d'or de Charles de Gaulle, deux nouveaux protagonistes de la coalition de gauche émergent sur la scène politique : Valéry Giscard d'Estaing et Georges Pompidou. Ce dernier devient président de la République en 1969; au cours de son gouvernement il essaie de développer au maximum l'industrialisation, en lançant également d’ importants projets urbanistes à Paris, comme le Centre Pompidou.
MITTERAND
En 1981, on a des élections présidentielles et pour la première fois sous la Cinquième République, la gauche monte au pouvoir.
L'élection de François Mitterrand a été en grande partie due au regroupement unitaire des forces de gauche: les communistes, les socialistes et les radicaux de gauche.
Entre les années 1986 et 1988, on assiste au phénomène de la cohabitation, où le pouvoir est divisé entre le président de la République et le Premier Ministre, dans ce cas, Mitterrand et Chirac, appartenant à deux coalitions différentes.
En outre Mitterrand à laissé un riche patrimoine artistique et culturel, dont l'Arche de la Défense, le Grand Louvre et la Bibliothèque Nationale sont des exemples.
JACQUES CHIRAC
Jacques Chirac apparaît sur la scène politique à partir des années soixante; en 1986 il devient premier ministre, en participant à la première cohabitation avec le président Mitterrand. En 1995, il devient président de la République, et participe meme dans cette occasion à une cohabitation avec le premier ministre Jospin, de tendances socialistes.

Esempio



  



Come usare