Parigi

Materie:Appunti
Categoria:Francese

Voto:

1 (2)
Download:208
Data:04.06.2008
Numero di pagine:10
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
parigi_7.zip (Dimensione: 16.7 Kb)
trucheck.it_parigi.doc     53.5 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

PARIS

• Notre-Dame
Cette cathédrale se lève au cœur de l’Ile de la Cité (Lutèce = Ile au milieu des eaux, le noyau originaire de Paris qui s’est développé à escargot en 20 arrondissement) et domine la ville entière. Par sa construction commence en France l’age Gothique : les travaux sont commencés au 12ème siècle sur l’initiative de l’évêque Maurice de Sully et sont durés le long de 2 siècles.
Façade : il y a 3 portails (le central est plus haut et large des autres) et au-dessus d’eux s’ouvre la célèbre rosace (avec 10 mètres de diamètre) ; entre les portails et la rosace il y a la “Galerie des rois”, 28 statues qui représentent les rois d’Israël et au milieu il y a la Vierge et l’Enfant.
Dans la tour sud (tous les deux tours font 70 mètres de haut) il y a le bourdon appelé “Emmanuel” (13 tonnes de poids) dont le bâtant de 500 kg sonne à l’occasion de grandes fêtes et des fêtes nationales.
On a une vue exceptionnelle sur la flèche (90 m de hauteur) et aussi sur les arcs boutants qui entourent l’abside en formant une sorte de couronne.
Intérieur : il est caractérisé par la nef entourée des chapelles et est ornée par des vitraux dont les plus beaux sont dans le transept. Les dimensions sont extraordinaires : 138 m de long, 48 de large, 35 de haut et 9000 personnes pourraient être contenues.

• La Conciergerie
C’est un des plus grands et importants édifices de Paris, qui fait partie d’un vaste ensemble architectural : la Conciergerie, la Sainte-Chapelle, le Palais de Justice et le Palais Royale. Le bâtiment était soumis sous la direction du “Concierge”, le gouverneur du roi qui en avait la gestion. Construit dans le 14ème siècle, sous la dynastie de Capétiens, pendant la Révolution devient prison d’état où il y avait plus de 1000 détenus ; c’était l’antichambre du Tribunal Révolutionnaire et de la guillotine.
La Tour de l’Horloge est la première horloge publique de Paris, qui remonte au 14ème siècle, et depuis 6 siècles elle n’a jamais fini de fonctionner.

• La Sainte-Chapelle
Elle est considérée l’une des merveilles de l’art Gothique. Elle se partage en 2 chapelles : à l’origine l’Haute Chapelle était réservée aux nobles et la Basse Chapelle aux serviteur de palais. Dans l’Haute Chapelle on peut admirer 15 verrières, qui sont parmi les plus anciens et les plus beaux, qui représentent plus de 1000 scènes tirées de la Bible.

• Le Palais de Justice
Il est installé dans l’ancienne Résidence Royale et était la Court Suprême de Justice du royaume. Le nom actuel remonte au 18ème siècle, sous la Révolution ; grâce aux travaux de réaménagement, du 19ème siècle jusqu’au début du 20ème siècle, il est le Siège du Service Judiciaire de Paris et de la Préfecture de Police.
• Louvre
À l’origine il était un château fort, bâti en 1200 par Philippe Auguste ; après il est renouvelé plusieurs fois mais la court carré (ou Court Napoléon), où il y a la célèbre Pyramide, reste la partie plus ancienne.
Au 16ème siècle François 1er à la place de la forteresse construit un palais conforme au goût de son temps, c’est-à-dire au goût de la Renaissance : l’architecte Pierre Lescot opère une totale transformation.
Par la suite le complexe subit d’autres travaux de réaménagement sous Henri 4, Louis 13, Louis 14, Napoléon 1er et Napoléon 3 ; malgré ça, le palais reste un ensemble architectural harmonieux.
Le contiguë Palais de Tuileries n’existe plus : en 1871 un incendie le détruit ; le nom Tuileries indique le lieu où il se levait et donc les jardins du Louvre (qui conduisent à la Place de la Concorde), dessinés par Le Nôtre, ; il y a des fontaines, des bassins, des parterres fleuris et des statues ; on y trouve aussi l’Arc du Carrousel (un petit arc de triomphe) construit par Napoléon 1er entre le 1806-08 pour célébrer la victoire du 1805.
À la fin du 18ème siècle, quand le peuple occupe le Louvre pendant la Révolution, on commence à parler de musée ; mais François 1er avait déjà rassemblé une collection dans ses salles.
Aujourd’hui le Louvre abrite plus de 400mile pièces, rassemblées en plus de 200 salles : pièces archéologiques (qui vient de Rome antique, Grèce antique, Égypte et d’Orient), peintures et sculptures (du Moyen Âge et de la Renaissance ; les plus célèbres : la Joconde de Da Vinci, la Vénus de Milo et la Victoire de Samothrace) et d’objets d’art et mobilier du monde entier.
Au milieu de l’ancienne court il y a la Pyramide construite dans les années ’80 par l’architecte chino-américain Ming Pei : elle est transparente et mesure 20 mètres de haut ; elle est devenue l’entrée principale du musée et les sous-sols de la forteresse ont été ainsi aménagés, éclairés et on y trouve des espaces informatifs et de documentation.

• Musée d’Orsay
Il est abrité dans l’ancienne Gare d’Orsay qui desservait le sud-ouest du Pays (fonction aujourd’hui recouverte par la Gare d’Austerlitz).
En 1939 elle est renouvelée et à partir de 1986, grâce aux travaux intérieurs de l’architecte italienne Gae Aulenti, elle est siège du Musée de l’Impressionnisme.

• Place de la Concorde
À l’origine cette place octogonale du 18ème siècle s’appelle Place Louis 15 et au centre a une statue du roi. Pendant la Révolution, en 1892, prend le nom de Place de la Révolution et au centre elle abrite la guillotine. Le nom Place de la Concorde est donné en suite comme signe d’espoir.
Au centre il y a l’énorme obélisque de Louksor : ce monolithe, qui vient d’un temple égyptien en ruine, pèse plus de 200 tonnes et est plus de 20 m de hauteur.
Du fond à droite de la place on aperçoit l’église de la Madeleine, qui est caractérisée par la majestueuse colonnade qui l’entoure en lui donnant l’aspect d’un temple grec.

• Champs Elysées
Cette très grande avenue de 2 Km de long et 70 m de large arrive jusqu’à Place Charles de Gaulle. C’est le lieu de réunion des parisiens à l’occasion des fêtes nationales, c’est lieu des loisirs (pour les nombreux cinémas présents), lieu d’affaires (banques, bourse, sociétés multinationaux), lieu de tourisme (agences touristiques) et lieu du commerce de luxe.
Sur les Champs-Élysées s’ouvrent 2 palais construits pour l’exposition universelle en 1900 : le Petit Palais, le musée des Beaux Arts de la ville de Paris, et le Grand Palais, un important centre cultural avec 5000 m² de salles qui abritent des expositions temporaires.

• Arc de Triomphe
Sa construction se prolonge pour 30 années, de 1806 à 1836 ; cet arc est voulu par Napoléon 1er pour commémorer l’épopée impériale, la victoire de la Grande Armée.
Il est orné de bas-reliefs, dont le plus beau et connu est “La Marseillaise” du 1792 ; sous sa voûte se trouve le tombeau du Soldat Inconnu.
Il se dresse au centre d’une vaste place circulaire, Place Charles de Gaulle ou ancienne Place de l’Etoile : en effet 12 grandes artères partent d’elle, en formant une grande étoile à 12 pointes.

• Hôtel des Invalides
En général le nom “Hôtel” désigne non seulement des lieux d’hébergements mais aussi d’importants palais publiques.
En cas de l’ Hôtel des Invalides il s’agit d’un bel ensemble architectural imposant qui renferme des siècles d’histoire.
Au 17ème siècle, sous Louis XIV, il avait la fonction d’accueillir les soldats blessés ; au cours du 19ème siècle ses hôtes sont diminués, jusqu’à ce que il a perdu sa fonction originaire. Aujourd’hui c’est le siège du Musée de l’Armée et de nombreuses administrations militaires.
L’Eglise du Dôme (son nom est dû à sa grande coupole), qui complète l’ensemble architectural, depuis 1940 abrite les cendres de Napoléon 1er et tous les hommes importants qui ont combattu avec lui. Dans le sous-sol s’ouvre la salle circulaire avec la pierre tombale de Napoléon, entourée de 9 statues qui symbolisent ses 9 campagnes militaires ; son corps est posé dans 6 cercueils successifs qui sont placés dans un sarcophage de porphyre rouge appuyé sur une base en granit vert.

• L’Opéra
C’est le théâtre lyrique plus grand du monde. L’Opéra Garnier, de l’architecte qui l’a projeté dans la deuxième moitié du 19ème siècle sous Napoléon 3, est situé sur la place homonyme.
Sa scène peut contenir jusqu’à 450 figurants ; à l’extérieur il y a abondance d’éléments décoratifs et l’intérieur est très luxueux (le plafond a été décoré par Marc Chagall en 1964).

• L’Opéra de la Bastille
Ce théâtre lyrique est appelé aussi “le Nouvel Opéra” pour ne pas le confondre avec l’Opéra Garnier.
C’est une merveille technologique des années ‘80 : des matériels particuliers ont été utilisés (le revêtement extérieure est en granit et verre) et sa salle, qui abrite 2700 places, présente des parties mobiles, des modules qui permettent de changer le décor selon les différents spectacles joués.
Son nom est dû à sa proximité à la Place de la Bastille. Ici il y a les restes de l’ancienne prison d’état du 14ème siècle : en effet, en juillet 1789 le peuple l’a prise d’assaut pour chercher des armes et des munitions. Puis le symbole de la monarchie a été démoli par des centaines d’ouvriers et aujourd’hui il y a seulement des lignes, des pavés blancs, qui tracent son contour.

• Sacré-Cœur
Cette basilique se trouve au sommet de la butte Montmartre, dont le quartier homonyme doit son nom à l’ancien nom de cette colline, Mont de Martyrs.
Le style particulier de l’édifice rappelle celui des églises byzantines (les 3 coupoles) et on a employé une particulaire pierre blanche qui devient plus blanche au cours du temps.
Elle a été bâti le lendemain de la défaite française du 1870, infligée par l’Allemagne.
Montmartre c’est le quartier des artistes : en Place du Tertre on peut trouver des peintres qui travaillent en plain air. Aux pieds de la butte se situe le quartier Pigalle : c’est le centre des amusements nocturnes, avec le Moulin Rouge et les Folies Bergères.

• Tour Eiffel
Elle se trouve à une extrémité des Champs de Mars, un vaste espace vert de Paris.
C’est le projet de Gustave Eiffel à l’occasion de l’Exposition Universelle du 1889 et pour commémorer le centenaire de la Révolution Française.
Elle mesure plus de 320 mètres de haut, la charpente métallique pèse plus de 7000 tonnes et tous les 7 ans il faut la repeindre pour la protéger de la rouille.
La montée à la tour peut être faite par ascenseurs (on arrive jusqu’au 2ème étage, où on trouve cafés et restaurants) ou monter 1652 marches pour rejoindre le 3ème étage, où il y a les installations pour la radio et la télévision.

• Quartier du Marais
Le nom dérive de “marécages” : en effet, au 13ème siècle les espaces où il s’est formé étaient marécageux mais à partir du 16ème siècle il y a été une floraison de beaux hôtels particulaires (des palais nobiliaires) qui en ont fait un lieu de rencontres des intellectuels aussi, surtout en Place de Vosges, le cœur du Marais (même Victoire Hugo a habité ici).

• Centre Beaubourg
C’est un des plus importants centres culturels de Paris, appelé aussi avec le nom du Président Georges Pompidou.
Il s’agit d’une construction très particulaire de la fin des années ’70 projetée par 2 architectes : l’italien Renzo Piano et l’anglais Richard Rogers.
Cette construction ultramoderne, faite de acier, verre et couleurs vives, a été l’objet de nombreuses polémiques : elle contraste avec les lieux environnants du quartier du Marais, qui représente une partie de Paris riche en histoire et en palais anciens.
Le Centre abrite une vaste et riche bibliothèque sur 3 étages, où on peut consulter sur place ou bien emprunter des livres, des revues et du matériel audio-visuel ; c’est le siège du Musée Nationale d’Art Moderne et il y a des salles réservées aux expositions temporaires. Dans cet édifice d’utilité publique on trouve aussi des cafés, des restaurants et même un service d’animation et garderie pour les enfants.
Dans la Place Beaubourg, devant le Centre, tous les jours, à partir de 12h, quiconque peut tenir des spectacles (aussi bien des assemblées sérieuses que des spectacles drôles).

• Forum des Halles
Il est construit sur le vieil emplacement des Halles, un des trois importants anciens marchés de Paris (actif du 2ème siècle jusqu’à il y a environ 25 ans) qui se tenait ici et où passaient les marchandises pour la ville.
Dans le Forum est né un grand centre commerciale et culturel qui comprend des magasins, des boutiques individuelles, des cinémas, des restaurants, tous partagés sur 5 étages, dont 4 en sous-sol.
On peut le rejoindre par le métro (station Châtelet-Les Halles) et aussi par le R.E.R. (Réseau Express Régional).

• Quarter Latin
Le nom de ce centre de la culture dérive de la langue d’enseignement qui, jusqu’à 1789, était le latin.
Ici on trouve la Sorbonne, l’une des plus importantes universités de Paris (il y en a environ 15) ; elle doit son nom au chamoin Robert de Sorbon qui au 13ème siècle l’a fondée pour les étudiants pauvres intéressés en théologie ; puis elle s’est développée avec plus facultés.
C’est aussi le centre de grandes maisons d’édition et un centre d’animation avec des terrasses des cafés, qui caractérisent le Boulevard Saint-Michel (Boul’ Mich).

• Le Panthéon
Cette construction, au sommet de Sainte-Geneviève, a été conçue par Soufflot en style ancien entre 1764 et 1812.
Il accueil les corps et les cendres des hommes importants comme Voltaire, Rousseau et Victor Hugo.

• Quartier de la Défense
Né à la fin des années ’50, cet énorme parvis ou énorme dalle de béton constitue un quartier piétonnier.
Tout autour de ce quartier des affaires et centre commerciale il y a les “tours” (des gratte-ciels) et les “miroirs” (des immeubles recouverts de verre) qui sont sièges des sociétés, entreprises, banques et assurances.
L’attrait plus important est la “Grande Arche” qui se lève à une extrémité du parvis. Elle a été inaugurée en 1989, à l’occasion du Bicentenaire de la Révolution et de la “Déclaration des droits de l’homme”.
C’est un monument symbolique : un énorme cube en béton comme une énorme fenêtre ouverte sur le monde, envers les autres peuples, cultures et représente la fraternité qui doit unir.
Cette construction, conçue par l’architecte danois Otto von Spreckelsen, représente une merveille architecturale ultramoderne et une véritable défie technologique pour les dimensions (105 m de haut, donc elle pourrait contenir Notre-Dame) et pour les matériaux employés (béton revêtu de verre et marble blanc de Carrara).
Au centre de l’Arche, avec les jours limpides, on voit l’Arc de Triomphe.
La Défense accueille un des plus grands centre commerciales, “Les 4 temps”, sur 3 niveaux : 2 étages abritent des magasins et des boutiques et sur le 3ème il y a des cinémas et des bars (à Lyon le correspondent est la “Port Dieu”).
Dans ce quartier il y a aussi la “Géode” ou “Dôme Imax”, un pôle attractif (plus petit de ceux de la Villette) avec une salle de cinéma hémisphérique d’environ 30 m de diamètre et avec plus de 400 places.

• Montparnasse
À l’origine l’ancienne butte a été choisi par les etudiats pour y résider, donc il y avait une jeunesse cosmopolite.
La zone s’est transformée au cours des siècles et aujourd’hui on parle de l’ensemble Maine-Montparnasse, où se lève la célèbre Tour homonyme (200 m de haut) qui domine le paysage avec ses 58 étages, dont 52 pour des bureaux où travaillent des milliers de personnes.
C’est un quartier très modernes et actif : on trouve des bureaux, un ensemble hôtelier et commerciale et des installations sportives.

• Marché aux puces
Cet énorme bric-à-braque se situe à la Porte de Clignancourt.
Dans ce marché, qui a lieu les samedis, les dimanches et les lundis, on peut trouver de tout en particulier des meubles anciens, d’objets d’art sans valeur et même des vêtements.

Esempio