montaigne

Materie:Riassunto
Categoria:Francese

Voto:

1.5 (2)
Download:138
Data:23.05.2006
Numero di pagine:3
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
montaigne_1.zip (Dimensione: 5.66 Kb)
trucheck.it_montaigne.doc     29.5 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

Michel Eyquem de Montaigne (1533-1592)
Michel de Montaigne est né le 28 février 1533. Il est le fils de riches négociants gascons anoblis. Son père, humaniste, ouvert aux idées nouvelles a pour ambition d'élever son âme en toute douceur et liberté. Il entoure l'éducation de son fils d'une grande bonté. Le jeune Montaigne est élevé par un précepteur qui lui enseigne le latin dès le plus jeune âge. Après des études de droit, il devient magistrat, d'abord à Périgueux, puis au parlement de Bordeaux. Trois événements vont marquer sa vie. La rencontre (1557) et la mort (en 1563, à l'âge de 33 ans) d'un jeune magistrat humaniste, Etienne de La Boétie . Montaigne chantera ses louanges dans un chapitre du livre premier des Essais intitulé "De l'Amitié". En 1568, c'est la mort de son père. Respectant son souhait, il publie une traduction de la Théologie naturelle de Raymond Sebond, théologien espagnol. Enfin, en 1571, Montaigne prend la décision de se retirer dans la "librairie" de son château pour y lire et écrire. Il n'échappera pas complètement aux troubles de l'Histoire de France mais saura faire preuve à la fois de beaucoup de tolérance et de diplomatie.Montaigne est l'homme d'un seul livre, les essais . Son livre se confond avec l'auteur. Il dit d'ailleurs " qui touche l'un, touche l'autre". De 1571, jusqu'à sa mort en 1592, il ne cessera de le retravailler, de le corriger, de l'enrichir.Il n'est pas un philosophe mineur mais inaugure la philosophie française, celle qui dit je, celle qui part du sujet. Les Essais ne sont pas seulement une autobiographie mais le monument philosophique français de la Renaissance. Montaigne est d'abord un héritier de l'humanisme, ce mouvement d'idées place au-dessus de toutes les valeurs la personne humaine et la dignité de l'individu. Les Essais constituent une œuvre diverse et dispersée. Ce n'est pas seulement une autobiographie. On y trouve de nombreuses considérations sur la politique, l'histoire, la religion.
Montaigne est surtout considéré comme une figure du scepticisme. Montaigne doute et ne prétend jamais proposer de vérité assurée mais seulement un témoignage subjectif. Il est cependant le défenseur d'une éducation moderne qui doit développer les facultés de l'enfant sans inculquer des connaissances inutiles. Les Essais : c'est le journal d'un homme à la recherche de la sagesse ; sincère, modeste, peint sa propre nature
"Je suis moi-même la matière de mon livre" et s'appuie sur sa nature pour converser avec le lecteur.
Les Essais sont publiés en 3 livres successifs en 1588, parution du dernier Le projet de Montaigne était de lever les masques, dépasser les artifices pour dévoiler le moi dans son essentielle nudité. Son influence a été colossale sur la littérature française, occidentale et même mondiale.À partir de 1578, il souffre de la « maladie de la pierre » (Calcul rénal).De 1580 à 1581, il a voyagé en France, Allemagne, Autriche, Suisse et Italie, tenant un journal détaillé décrivant des épisodes variés et les différences entre les régions qu'il a traversées, qui n'a été publié qu'en 1774, sous le titre de Journal de voyage.Il déclare que son but est de « décrire l'homme, et plus particulièrement lui-même (...) et l'on trouve autant de différence de nous à nous-même que de nous à autrui ». Il était plus horrifié, par la torture que ses semblables infligeaient à des êtres vivants, que par le cannibalisme de ces amérindiens qu'on appelait sauvages, et il les admirait, pour le privilège qu'ils donnaient à leur chef de marcher le premier à la guerre.Il considère le mariage comme une nécessité pour permettre l'éducation des enfants, mais pense que l'amour romantique est une atteinte à la liberté de l'individu. Enfin, en éducation, il prônait l'entrée dans le savoir par les exemples concrets et l'expérience, plutôt que les connaissances abstraites acceptées sans aucune critique. La liberté de penser ne se pose pas en modèle, elle offre seulement aux hommes la possibilité de faire émerger en lui cette liberté, le pouvoir de penser et de s'assumer jusqu'à la liberté ultime .

Esempio