La Conquista della Gallia

Materie:Appunti
Categoria:Storia

Voto:

1.7 (3)
Download:63
Data:15.03.2001
Numero di pagine:4
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
conquista-gallia_1.zip (Dimensione: 5.15 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_la-conquista-della-gallia.doc     29.5 Kb



Testo

La Conquista della Gallia (in francese)
La Gaule avant la conquête romaine
----------------------------------

Les Gaulois
Vers l'an 1500 avant Jésus-Christ, c'est-à-dire il y a environ 3500 ans, un nouveau peuple, les Celtes, commença à s'établir entre le Rhin, les Alpes er l'Océan Atlantique. C'étaient des hommes de haute taille, aux cheveux blonds. Ils aimaient les banquets, les chansons, les discours. Les Celtes avaient des instruments et des armes bien meilleurs que ceux des hommes de l'époque de la pierre polie. En effet ils savaient fabriquer des métaux : du bronze, qui est un mélange de cuivre et d'étain, du fer.
Une fois établis dans leur nouveau pays, les Celtes prirent le nom de Gaulois. Le pays fut applé Gaule.
La vie des Gaulois
Les Gaulois vécurent indépendants en Gaule pendant prés de mille cinq cents ans. Ils étaient divisés en une soixantaine de peuples ayant chacun leurs chefs. Ces peuples se faisaient souvent la guerre.
La plupart des Gaulois étaient des paysans. Leur villages se trouvainet ordinairement dans les clairières, au milieu des forêts, ou prés de rivières. Ces paysans cultivaient assez bien le sol ; ils se servaient de charrues. Il y avait aussi en Gaule des artisans habiles: des forgerons qui faisaient des bijoux en argent ou des armes en bronze ou en fer: des tisserands qui fabriquaient des étoffes solides.
La terre n'appartenait pas en Gaule aux paysans qui la cultivaient mais à de riches propriétairs. Ceux-ci étaient en même temps des nobles, c'est-à-dire des chefs. A coté des paysans, des artisans et des nobles, il y avait des prêtres, les duidres. La foul les respectait et le craignait.
Les Gaulois adoraient beaucoup de dieux. Taranis était le dieu de la foudre et du tonnerre, Teutatès était le dieu de la guerre. Une fois par an, les druides faisaint un sacrifice en l'honneur de Teutatès; ils lui offraient des victimes humaines, des prisonniers qu'on enfermait dans une cage d'osier et qu'on brulait. Une autre cérémonie, la cueillette de gui, était moins cruelle : au début de l'hiver, les druides allaient couper le gui sur les chênes des forêts et la distribuaient aux Gaulois ; c'était, disaient-ils, un porte-bonheur.
Les Ibères, les Ligures et les Grecs
Les Celtes étaient surtout nombreux dans le Nord de la Gaule. Partout ailleurs, il y avait à coté d'eux d'autres peuples: les Ibères, les Ligures et les Grecs.
Les Ibères et les Ligures habitaient le Sud de la Gaule. Ils étaient petits et bruns. C'est peut-être pour cela que les Français du Midi sont souvent, de nos jours encore, différents de ceux de Nord.
Les Grecs étaient venus par mer, vers l'an 600 avant Jésus-Christ, d'un pays situé très loin vers l'Est, la Grèce. Ils étaient instruits. Ils savaient construire des monuments et des belles villes. Les Grecs étaient établis sur le cotes de la Provence. Leur principale ville était Massalia, qu'on appelle aujourd'hui Marseille.

La conquête de la Gaule par les Romains
---------------------------------------
Les Romains
Les Gaulois avaient pour voisins, de l'autre coté des Alpes, un peuple très fort, les Romains. Les Romains savaient que la Gaule était un pays fortile et riche. Ils désiraient depuis longtemps la conquérir. Mais ils avaient peur des Gaulois car ceux-ci étaient nombreux et braves.
Vers l'an 58 avant Jésus-Christ, le général romain Jules César décida malgré tout de conquérir la Gaule. Il s'était aperçu que les peuples gaulois étaient désunis. Il espérait les vaincre facilement les uns après les autres.
César et Vercingétorix
Les armées de César, qu'on appelait les légions, remportèrent d'abord de nombreuses victoires. Elles occupèrent une grande partie de la Gaule. Mais alors tous les peuples gaulois s'unirent pour résister. Ils choisirent comme unique chef un jeune noble, Vercingétorix, qui habitait dans le pays des Arvernes, c'est-à-dire l'Auvergne actuelle. Ils jurèrent de le suivre toujours et de lui obéir.
César attaqua Vercingétorix dans son pays. Il voulut prendre sa principale forteresse, Gergovie, près de la ville actuelle de Clermont-Ferraud. Mais il fut repoussé et perdit beaucoup de soldats. Puis Vercingétorix imagina de tout dévaster devant les légions pour qu'elles ne trouvent rien à manger. Les légions souffrirent beaucoup.
Malheuresement les Gaulois ne surent pas rester unis jusqu'au bout. Certains peuples refusèrent de bruler leurs récoltes et détruire leurs villages. César put ainsi ravitailler ses soldats.
Jules César reprit peu à peu l'avantage. Il repoussa devant lui l'armée gauloise et l'obligea à se réfugir dans une autre forteresse, Alésia. Il décida d'assiéger Alésia, de réduire les Gaulois à la famine, de les forcer ainsi à se rendre. Cèsar construisit tout autour d'Alésia un immense rempart qui devait empêcher les Gaulois de sortir de la forteresse. Il construisit aussi, un peu plus loin, un second rempart pou empêcher les renforts gaulois de l'attaquer et de venir au secours des assiégés.
Vercingétorix résista plusiers mois dans Alésia. Mais lorsque ses soldats commencèrent à mourir de faim, il dut bien se résigner à se rendre. Il descendit un jour tout seul et à cheval, de la forteresse. Il vint jeter ses armes aux pieds de son vainqueur. César fit enchainer Vercingétorix et l'emmena avec lui, quand il rentra à Rome. Il le laissa pendant plus de six ans dans un cachot puis il le fit périr.
La Gaule devient Romaine
Après la défaite de Vercingétorix et la prise d'Alésia par Jules César, elle est devenue une possession de Rome, une province romaine. Elle l'est restée pendant près de cinqcents ans.
La Gaule a fait désormais partie de l'immense empire romain. Elle a été governée par des chefs envoyés de Rome. Elle a eu pour maitre suprême l'empereur des Romains.

Esempio