Sartre

Materie:Appunti
Categoria:Francese
Download:166
Data:22.05.2007
Numero di pagine:2
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
sartre_1.zip (Dimensione: 3.13 Kb)
trucheck.it_sartre.doc     21 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

SARTE.
“LE MOTS”: c’est un roman autobiographique, il parle de ses lecteurs. Il y a deux parties : dans la première partie il parle de son enfance, lorsque il a commence à lire. Sa famille était très riche, il a vécu avec sa mère et son grand-père parce que son père meurt jeune. Sartre est né a Paris, il a pu étudier beaucoup et lire aussi beaucoup. Il est un enfante prodige et il va étudier a à l’école première en France.
« La Nausée » : le protagoniste est une professeur : Antoine Roquentin. C’est un journal où Antoine fait des reflétions lorsque il commence à comprendre que la réalité est autours de lui change. Il pense à une absurdité du monde. Il y a une petite évolution du personnage : le rôle de la littérature est très important. Il comprend que pour donner un sens à sa vie il doit écrire, mais il décide de créer une ouvre littéraire, pas historique. Il a l’absurde de rencontrer dans une bibliothèque un autodidacte qui lit beaucoup de livres, mais après il ne le voit plus. C’est l’absurdité. Pour Sartre l’action est importante, on est jugé pour ce qu’on fait, il a été un point de riper pour les jeunes, il passe toujours à la télé. Il était pour la gauche. D’abord l’homme existe et puis devient. L’homme est, à son avis, condamné à etre libre parce qu’il doit faire des choix, l’homme est jugé pour ses actes. Sartre était contre Charles de Gaulle.
Dans « Huis clos « on est dans l’enfer. Les trois personnages se retrouvent à l’enfer, c’est un enfer qui n’a rien à faire avec les flammes et le feu. Chacun a commit une faute très grave mais il n’acceptent pas la réalité et ils cherchent à condamner les autres qu’ils sont in coupable. Mais ils sont jugé par les autres pour ce qu’ils ont fait, donc c’est inutile de parler. L’enfer c’est rester avec les autres pour l’éternité et continuer à parler, à se voir, se juger, donc l’enfer n’est pas les flammes et le feu. Sartre dit que l’enfer c’est le rapport avec les autres. Il n’y a pas de bourreau parce que chacun est le bourreau des autres. Puis on a le thème de miroir. Estelle voudrait mettre du ronge à leurs mais il n’y a pas le miroir, Ruès lui dit : « je suis ton miroir ». Inès est donc son miroir et elle peut fait tout ce qu’elle veut d’elle. Elle fait d’ Estelle ce qu’elle veut. Il n’y a pas jamais de la nui, il continuent à s’insulter et à se juger son fin. Inès a toujours était très lucide, elle sait d’etre coupable, elle dit qu’elle juge et qu’elle est une foule, elle les voit. Estelle cherche à tuer, mais Inès rit parce qu’elle sait qu’elle est morte. Estelle est la seule qui ne veut pas comprendre la réalité.

Esempio



  



Come usare