Rousseau: le poet romantique

Materie:Riassunto
Categoria:Francese

Voto:

1.5 (2)
Download:128
Data:27.06.2005
Numero di pagine:2
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
rousseau-poet-romantique_1.zip (Dimensione: 3.92 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_rousseau:-le-poet-romantique.doc     22 Kb



Testo

Rousseau
Rousseau diverge des Lumières de la pensée et les convictions profondes: par exemple à l’ optimisme des Lumières, qui fait du progrès un moteur d’ amélioration matérielle et morale, il oppose une vision très pessimiste de l’ évolution humain et de l’ histoire.
Rousseau affirme que la croyance religieuse naît d’ une intuition de la reconnaissance d’ une omniprésence de Dieu. Dans cette conception Dieu est premier, non la religion, et il n’ est pas besoin d’intermédiaires entre Dieu et les hommes.
Les œuvres
Discours sur l’origine de l’inégalité des hommes
Rousseau, après le succès de son "Discours sur les sciences et les arts", commence à travailler, en 1753, sur la nouvelle question posée par l’ Académie de Dijon: "quelle est l’ origine de l’ inégalité parmi les hommes et si elle est autorisée par la loi naturelle. Il précise sa pensée et donne un fondement philosophique et documenté. Le discours est divisé en deux parties : dans la première partie il évoque l’État de la Nature et il dit qu’ il s’ agit plutôt d’ une fiction, une utopie que Rousseau envisage comme ayant pu exister de manière idéale. Dans cet État l’ homme est robuste et il n’ est pas encore un être rationnel ainsi il n’ éprouve que le souci de sa conservation. Il est pacifique mais cette paix procède d’ une ignorance et d’ une indépendance mutuelle. La seconde partie se consacre à l’ étude de l’ apparition de l’ inégalité, par la création de la propriété. Cette inégalité est présentée comme la conséquence de toute une évolution historique qui est irréversible. Dans tout le discours l’ homme est naturellement bon et le mal de la société, étant chose fait, faut retarder la catastrophe.

Du contrat sociale
Le contrat sociale est un ouvrage de référence de la philosophie politique, qui fonde une nouvelle légitimité. Il traité la pacte sociale et la souveraineté, la volonté générale et la loi, le formes du gouvernement et leur tendance, inévitable à dégénérer en despotisme. Le Contrat Social articule l’ héritage de deux formes de pensée : le droit naturel moderne, qui est la réflexion sur la légitimité de la société civile et la tradition républicaine qui défense la liberté et la vertu civique contre la tyrannie.
De cette œuvre il y a une première édition en 1760 et une version définitive en 1761 mais quand a été publié en 1762 est condamné et brûlé à Genève avec une autre œuvre, l’ Emile.

Julie ou la Nouvelle Héloïse
La Nouvelle Héloïse naît au printemps de 1756 quand Rousseau passait ses journées a rêver en plaine nature et imaginait un grand amour. Ainsi il commence à rédiger les lettres des deux amants. Ce roman offre à Rousseau la possibilité de pallier, par la création d’ un fiction, il lui permet d’ analyser la vertu dans son conflit avec les passions et les désirs. Il représente enfin la possibilité de concrétiser un idéal de vie sociale, générateur d’ équilibre et de bonheur.
Le roman est tout une lutte contre la passion, un refus de céder aux élans de la sensibilité et à la force du désir. En effet Julie lutte courageusement contre sa passion pour rester fidèle à son mari M. de Wolmar, et Saint Preux lutte contre ses sentiments pour ne pas troubler une paix familière et un bonheur fragile. Ces suffrages provoque un tel déchirement qui conduise Julie à la mort. Ce final permet à Rousseau de montrer qu’ il existe encore des âmes pures et que la vertu peut encore triompher de la violence des sentiments.
Laura Taddeo

Esempio