Region

Materie:Appunti
Categoria:Francese

Voto:

2 (2)
Download:184
Data:04.05.2005
Numero di pagine:27
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
region_1.zip (Dimensione: 30.13 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_region.doc     105.5 Kb



Testo

Nord-Pas-de-Calais
Région formée des départements du Nord (59) et du Pas-de-Calais (62) -12 414 km2 , 3 996 500 h - , chef-lieu: Lille.
Économie : Développement d’activités nouvelles (automobile, chimie, industrie mécanique, papier). La Région dispose d’une agriculture riche et intensive (céréales, cultures industrielles, porcs, bovins, volaille) d’une importante filière agroalimentaire (sucre, huiles, industries de la viande et du lait, brasseries) alors que Boulogne, premier port de pêche français, produit 70% du poisson surgelé national. Quelques branches sont très performantes (industries du verre, matériel ferroviaire, grande distribution, vente par correspondance: La Redoute, les Trois Suisses) Réseau de communication de premier plan (TGV, Eurotunnel, autoroutes, canaux) disposant d’une trame urbaine remarquable et d’un vaste potentiel humain..
1re région productrice de pomme de terre, 2e pour la betterave sucrière.
Villes principales : Métropole régionale et chef-lieu du département du Nord, Lille est une ville de 219 000 h (agglomération : un million d’habitants). Ville universitaire très vivante. A voir: la Grand-Place, l’Hospice Comtesse, l’Hôtel de ville (le plus haut beffroi du Nord), le Musée des Beaux-Arts, Euralille (la nouvelle cité du commerce et des affaires). Autres villes : Dunkerque (3e port de commerce français), Douai (célèbre beffroi gothique), les villes industrielles de Valenciennes (métallurgie, mécanique), Roubaix (brasserie, textile, VPC) et Tourcoing. (textile, VPC).
Arras, chef-lieu du Pas-de-Calais, autrefois célèbre pour ses tapisseries (gli arazzi), A voir: l’hôtel de ville et son beffroi gothique, la Grand-Place et la place des Héros, le plus bel ensemble architectural flamand des XVIIe et XVIIIe siècles. Autres villes : Calais (1er port de voyageurs français, 1er hoverport du monde). A voir : le beffroi de l’hôtel de ville et le bronze des Six-Bourgeois de Rodin) , Boulogne-sur-Mer (port de pêche).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Berck-Plage et Le Touquet-Paris-Plage, les stations balnéaires les plus fréquentées de la Côte d’Opale où d’immenses plages de sable bordées de dunes permettent la pratique du char à voile. Les carnavals d’été où défilent aussi les Géants des Flandres (Gayant et sa famille à Douai), les beffrois (Arras, Béthune, Calais, Douai, Lille), le Centre historique minier de Lewarde (le plus important musée de la Mine en France), la Grande Braderie de Lille.
Les parcs de Bagatelle (400 000 vis., Loisinord, Nausicaa (centre national de la mer à Boulogne, 600 000 vis.).
Spécialités gastronomiques : La flamiche (pâte briochée garnie le plus souvent de poireaux), la carbonade flamande (viande de bœuf mijotée à la bière), le hochepot (pot-au-feu aux trois viandes de bœuf, porc et mouton), la crème brûlée et les bêtises de Cambrai ( bonbons à la menthe créés en 1800 par un apprenti pâtissier maladroit) et le genièvre (eau de vie de céréales aux baies de genièvre).
Picardie
La Picardie est formée des départements de l’Aisne (02), de l’Oise (60) et de la Somme -19 399 km2 , 1 858 000 h - chef-lieu : Amiens.
Économie : Grandes cultures : betterave, céréales, pomme de terre, fourrage, légumes de plein champ (haricots, petits pois); l'élevage occupe une place importante à l'ouest de la région, alors que la polyculture du Marquenterre ainsi que les hortillonnages d’Amiens rappellent la tradition flamande. Importante industrie agroalimentaire (Bonduelle). Décentralisation d'activités parisiennes (automobile, chimie, pneumatiques, matériel de bureau, électro-ménager) r1re région productrice de betterave sucrière,2e pour la pomme de terre et le blé tendre
Villes principales : Chef-lieu de la région et de la Somme, ville universitaire, Amiens (139 000 h), A voir: la cathédrale gothique Notre-Dame, patrimoine mondial de l’Unesco. Beauvais, chef-lieu de l’Oise (à voir : l’horloge astronomique, la cathédrale St-Pierre, le Musée de la Tapisserie), Laon , chef-lieu de l’Aisne, cité royale des derniers rois carolingiens (à voir : le métro aérien Poma, la cathédrale gothique, les remparts). Autres villes: Saint-Quentin (Hôtel de Ville flamand du XIVe s.), Compiègne (château néoclassique et clairière de l’armistice)
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Cathédrales gothiques (Amiens, Beauvais, Laon), châteaux de Compiègne, de Pierrefonds (XIVe s.), de Chantilly.
Le Parc Astérix à Plailly (1,7 million de visiteurs) et la Mer de sable à Ermenonville :
Spécialités gastronomiques : les ficelles picardes, les macarons et les tuiles en chocolat .
Champagne-Ardenne
Formée des départements des Ardennes (08), de l’Aube (10), de la Marne (51) et de la Haute-Marne (52) - 25 605 km2, 1 342 300 h - chef-lieu: Châlons-en-Champagne.
Économie Secteur puissant et exportateur (3e rang français), l'agriculture reste un fondement de l'économie régionale. Ses deux piliers sont les grandes cultures (céréales, betterave, oléagineux et fourrage) et le vin de Champagne. Textile et bonneterie de l'Aube (Troyes), métallurgie (coutellerie de Nogent), chimie, constructions mécaniques et électriques, matériel agricole; de plus, la région est devenue une grande productrice d'électricité avec les centrales nucléaires de Chooz et Nogent-sur-Seine.
s 1re région productrice d’orge et 292 millions de bouteilles de Champagne vendues chaque année en France (179) et à l’étranger (113).
Villes principales: Châlons-en-Champagne, chef-lieu de la région et de la Marne, Reims (191 000 h), ville universitaire aux multiples activités : capitale du champagne, (A voir : la cathédrale gothique Notre-Dame où furent sacrés 25 rois de France et la basilique St-Rémi, patrimoine mondial de l’Unesco, les caves de Champagne) Troyes, ville aux nombreux magasins d’usine (à voir : l’église Ste-Madeleine et son Jubé, cathédrale St Pierre et Paul, les maisons à pans de bois et les hôtels particuliers du XVIe) Charleville-Mézières, (Place Ducale, Musée Rimbaud), Épernay (musée du vin de Champagne, caves Moët et Chandon)
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : La visite des caves de champagne à Reims et à Epernay. Les cathédrales de Reims et de Troyes, l’abbaye cistercienne de Clairvaux.
Spécialités gastronomiques : Les paupiettes de jambon frais, l’andouillette de Troyes, les biscuits roses de Reims, le gâteau champenois (préparé avec les biscuits roses de Reims) et le champagne.
Lorraine
Comprenant les départements de la Meurthe-et-Moselle (54), de la Meuse (55), de la Moselle (57) et des Vosges (88) - 23 547 km2, et 2 310 000 h.- chef-lieu : Metz
Économie : Les céréales (blé tendre tendre et orge) sont les cultures les plus développées. Développement d’activités comme les équipements électriques, électroniques, mécaniques, les produits de l’industrie automobile, agroalimentaire, chimique et l’équipement des foyers. Industries liées au bois : papier et carton, ameublement. Des activités locales ont obtenu un certains succès comme les cristalleries de Baccarat ou les eaux minérales des stations thermales (Vittel et Contrexéville).
Villes principales : Metz (127 000 h), métropole régionale et chef-lieu de la Moselle, ville universitaire, (à voir : la cathédrale Saint-Etienne, la Place de la Comédie, la Porte des Allemands et la Place Saint-Louis). Nancy (105 000 h), ancienne capitale des ducs de Lorraine.(A voir : la place Stanislas, le palais ducal et le palais du gouvernement).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : le parc naturel des ballons des Vosges et ses stations de sport d’hiver, les stations thermales (Vittel, Plombières-les-Bains, Contrexéville), les forts de la ligne Maginot, les lacs des Vosges (Gérardmer), la cathédrale de Metz et la place Stanislas à Nancy..
Parc Walibi Schtroumpf.
Spécialités gastronomiques : Le pâté de truite, l’omelette à la nancéienne, la tarte au pavot, le brochet au chou, le gratin de grenouilles, le boudin, le kirsch (eau-de-vie de cerises) .
Alsace
Formée du Bas-Rhin (67) et du Haut-Rhin (68), 8 280 km2, 1 735 000 h). Chef-lieu : Strasbourg.
Économie : Assez prospère : vignobles, polyculture de la plaine (blé tendre, maïs, tabac, houblon, choux à choucroute, pommes de tables, prunes), élevage laitier et production de viandes (bovins, porcins, volailles), sylviculture des Vosges ; électricité abondante (barrages du Rhin et centrale nucléaire de Fessenheim) extraction de potasse, filature, tissage, production de papier et carton. L’Alsace, première région brassicole (Kronenbourg, Mutzig), produit plus de la moitié de la bière française.
Villes principales : Strasbourg (270 000 h), ville universitaire, réseau cyclable important, espaces verts, institutions européennes (Conseil de l’Europe, Cour européenne des droits de l’homme, Parlement européen). A voir : la cathédrale gothique en grès rose et son horloge astronomique, la Petite France et ses ponts couverts. Colmar, voir le Musée Unterlinden (retable d’Issenheim de M.Grünewald), visiter la Petite Venise, déguster les vins d’Alsace dans les caves de la ville. Mulhouse (115 000 h) A voir : le temple St Etienne, la Tour de l’Europe, le Musée de l’Automobile et celui du Chemin de fer.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : le parc naturel des Ballons des Vosges, la Route des vins, le château de Haut-Koenigsbourg,, les villages fortifiés (Riquewihr, Eguisheim, Neuf-Brisach), l’écomusée d’Ungersheim, le centre des cigognes d’Hunawihr, les parcs animaliers de Kintzheim (singes et rapaces).
Spécialités gastronomiques : Le foie gras, la choucroute (chou flanqué de saucisses, de côtes de porc, de lard ou de jambon), le coq au riesling, et le Kougelhof (gâteau traditionnel aux raisins secs et aux amandes) .
Franche-Comté
Formée du Doubs (25), du Jura (39) de la Haute-Saône (70) et du Territoire de Belfort (90). Superficie : 16 202 km2 dont 43% environ sont couverts de forêts. Population : 1 117 000 habitants. Chef-lieu : Besançon.
Économie L’exploitation des forêts et l’élevage (bovins, ovins-caprins, porcins, volaille, lapins, équidés). Des céréales (blé tendre tendre, orge, maïs, avoine), du vin et des fromages (Comtél, Emmental).
Pôle des industries de haute technologie à Besançon, fief des automobiles Peugeot à Sochaux-Montbéliard, et enfin Belfort, gros établissement d’Alsthom (fabrication de matériel ferroviaire et du TGV) et une usine informatique.
Villes principales : Besançon (120 000 h), la citadelle de Vauban (1674-1711) les maisons natales de Victor Hugo et des frères Auguste et Louis Lumière (les inventeurs du cinéma). Belfort, A voir : les fortifications de Vauban, le château et le Lion de Belfort par Bartholdi ( le sculpteur de la Statue de la Liberté).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : les stations de sport d’hiver dans le Jura , le tourisme fluvial sur la Saône, le parc régional des Ballons des Vosges ( ballon d’Alsace, 1247 m), la saline royale d’Arc-et-Senans (inscrite au Patrimoine mondial).
Spécialités gastronomiques : la Potée Jurassienne (à base de bœuf, lard, saucisse de Morteau, os de mouton et de légumes), l’Escalope de veau à la jurassienne (l'escalope, le jambon et les champignons sont recouverts de Bleu de Gex fondu.), le Massepain (confiserie à base d’amandes pilées, sucre et blanc d’œufs)
Rhône-Alpes
formée des départements de l’Ain (01), de l’Ardèche (07), de la Drôme (26), de l’Isère (38), de la Loire (42), du Rhône (69), de la Savoie (73) et de la Haute-Savoie (74), 43 698 km2 et 5 650 000 habitants. Chef-lieu : Lyon.
Économie 1er rang pour la production d’énergie (centrales nucléaires, barrages alpins et du Rhône), le 2e pour la chimie ; électrométallurgie, industries de transformation telle que la mécanique (Loire, Rhône, Isère), les véhicules industriels (Renault à Venissieux), les industries électriques et électroniques et la pétrochimie.Tourisme important : stations de sports d’hiver très connues telles que Chamonix, Megève, Courchevel. Elevage de bovins, d’ovins et de porcins, de volailles (Bresse), cultures de céréales, vignobles du Beaujolais et des Côtes du Rhône.
Villes principales : Lyon (450 000 h, 1,2 million avec sa banlieue), A voir : le Musée des beaux-Arts, la cathédrale St Jean et le Vieux Lyon. Grenoble (160 000 h ), ville universitaire et industrielle . A voir : la Bastille (XVIe-XVIIe), le Palais de Justice, le Musée Stendhal. Saint-Etienne (180 000 h ), A voir : le Musée de la mine, le Musée d’art moderne. Chambéry, A voir : la fontaine des Éléphants, le château des ducs de Savoie, le Musée des Charmettes (maison où séjourna Jean-Jacques Rousseau). Annecy, vieille ville (l’église St Maurice, le château, le Musée de Palais-de-l’Isle).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les stations de sport d’hiver, les stations thermales d’Aix-les-Bains, d’Evian-les-Bains, les lacs du Bourget, d’Annecy, les parcs nationaux de la Vanoise, le parc ornithologique de Villars-les-Dombes, l’abbaye de Haute-Combe.
Le parc Walibi Rhône Alpes(dans l’Isère, 400 000 vis.)
Spécialités gastronomiques : La Tartiflette, la fondue savoyarde, les quenelles de brochet, les genouilles aux fines herbes.
Provence-Alpes-Côte d’Azur
Comprend les départements des Alpes-de-Haute-Provence (04), des Alpes-Maritimes (06), des Hautes-Alpes (05), des Bouches-du-Rhône (13), du Var (83) et du Vaucluse (84). 31399 km2 et 4 506 000 habitants. Chef-lieu : Marseille.
Économie des fruits (pommes, poires, pêches, raisin), des légumes (tomates, melons), des céréales et des fleurs (fleurs coupées ou en pot, lavande). De nombreux vignobles sont réputés ( Côtes de Provence, Chateauneuf- du-Pape). L’élevage, surtout d’ovins et de caprins, est pratiqué dans les zones de montagne. Industrialisation de l’étang de Berre (raffinage), de la création du grand pôle industriel de Fos-sur-Mer et des activités de pointe dans la région niçoise. Stations balnéaires de la Côte d’Azur (St Tropez, Saint-Raphaël, Ste-Maxime, Théoule-sur-Mer, Menton). Deux métropoles : Marseille et Nice.
Villes principales : Marseille (798 000 h) 1er port de France. A voir : La Canebière (avenue célèbre), le palais du Pharo, le Château d’If , la basilique Notre-Dame de la Garde , la Cité radieuse de Le Corbusier (1952). Nice (342 000 h), A voir : vieux Nice, la promenade des Anglais (bord de mer), l’église russe.Toulon (160 000 h) port militaire, de commerce et de croisière. A voir : l’Hôtel de ville (XVIIe), la tour Royale (XVIe ), Aix-en-Provence (134 000 h) ville universitaire et touristique (cathédrale St Sauveur, hôtels particuliers du XVIIe-XVIIIe s., fontaines, Cours Mirabeau). Avignon , siège de la papauté au XIVe s. A voir : le Palais des papes, Notre-Dame des Doms et le pont St-Bénézet. Antibes, station balnéaire et port de plaisance (Fort Carré de Vauban et Musée Picasso), Cannes, station balnéaire (Palais des festivals, la Croisette, île Ste-Marguerite dont le fort abrite la cellule du Masque de fer). Arles, vestiges romains (les thermes, les arènes, le théâtre).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Le carnaval de Nice, le festival du film à Cannes, le festival d’Avignon (théâtre), le festival de jazz d’Antibes, les sites naturels des gorges du Verdon ou de la Camargue (réserve nationale : flamants roses), les stations de sports d’hiver d’Isola 2000 ou Serre-Chevalier, les casinos de Nice, Monte-Carlo, Cannes, les vestiges romains d’Orange, d’Arles, de Fréjus, les villages pittoresques d’Eze, de St Paul-de-Vence, des Baux-de-Provence, les fabriques de parfums de Grasse, les plages de la côte d’Azur (St Tropez, Ste Maxime, Cannes, Nice, Antibes)
Les parcs de loisirs OK Corral, Phoenix, Marineland (Antibes)
Spécialités gastronomiques : La bouillabaisse (soupe de poissons), l’aïoli (mayonnaise à l’huile d’olive parfumée d’ail pilé), les pieds-paquets (sortes de tripes), les calissons d’Aix (petits fours à la pâte d’amande), la salade niçoise, la ratatouille (ragoût de tomates, aubergines, poivrons et courgettes), le pan-bagnat, la pissaladière (tarte aux oignons)
Corse
Située au nord de la Sardaigne, la Corse, appelée l’Ile de Beauté, 8 681 km2 et 260 000 habitants. C’est la moins peuplée des régions françaises formée de la Corse-du-Sud (2A) et de la Haute-Corse (2B). Chef-lieu : Ajaccio
Économie. 40% des revenus proviennent des prestations sociales. Une agriculture exportatrice s’est développée dans les plaines irriguées (agrumes, kiwi, vigne) tandis que l’élevage d’ovins, de bovins, de caprins et de porcins est pratiqué dans l’arrière-pays. Le tourisme s’est développé grâce à l’ouverture de nombreux clubs et villages de vacances.
Villes principales : Ajaccio, ville natale de Napoléon Bonaparte, cathédrale Notre-Dame de la Miséricorde (XVIe s.), le château de la Punta, la chapelle impériale (XIXe s.), le musée Napoléon, maison Bonaparte. Bastia.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : le cap Corse, l’Ile-Rousse, le défilé de la Scala di santa Regina, le désert des Agriates, les sources d’Orezza et la réserve des îles Finocchiarola (oiseaux).
Spécialités gastronomiques : l’omelette au Brocciu (fromage frais), La soupe aux poissons de roche, les beignets de sardines, l’anguille au vin rouge, le brin d’amour (fromage de chèvre), le flan à la châtaigne, les canistrelli.
Languedoc-Roussillon
27 447 km2 et 2 295 000 habitants. Elle comprend les départements de l’Aude (11), du Gard (30), de l’Hérault (34), de la Lozère (48) et des Pyrénées Orientales (66). Chef-lieu : Montpellier.
Économie vins (35% de sa production sont des AOC ou des VDQS); la pêche et la conchyliculture (huîtres, moules, mollusques) sont pratiqués dans la région de Sète et de Vendres. Le tourisme balnéairesur toute la côte (la Grande-Motte, Palavas-les-flots-Valras-plage) ; des activités de pointe à Montpellier.
Villes principales : Montpellier (230 000 h), A voir : les ensembles du Polygone (centre commercial) et d’Antigone (hôtel de la région), la Promenade du Peyrou, le jardin des plantes (1er d’Europe, créé en 1593). Nîmes (135 000), parsemée de monuments et de vestiges romains : la Maison carrée, les arènes, le temple de Diane. A voir aussi les Jardins de la fontaine (XVIIIe s.) et le Carré d’art ( la plus grande médiathèque de France après Beaubourg). Perpignan (105 000), A voir : la cathédrale St jean et le Palais des Rois de Majorque (XIIIe-XIVe s.). Béziers. A voir : les hôtels (XVIIe), la cathédrale St-Nazaire. Carcassonne, Cité médiévale fortifiée unique en son genre (XIIe-XIIIe s.).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les sites historiques (le Pont du Gard, les cités fortifiées d’Aigues-Mortes et de Carcassonne, le canal du Midi et ses écluses ), les stations balnéaires (Leucate, Narbonne-Plage, la Grande-Motte), le parc national des Cévennes, les gorges du Tarn).
Spécialités régionales : Le Gratin languedocien (aubergines et tomates parfumées à l’ail et au persil), la Croustade languedocienne (gâteau feuilleté aux amandes et parfumé à l’orange), les Escargots à la languedocienne (avec sauce à base de jambon, noix, ail et persil.), les Gambas a la planxa (c'est-à-dire cuites au gril et servies sur planche de bois), le Touron (Nougat mou, pâte d'amande piquée de pignons).
Midi-Pyrénées
45 348 km2, la région la plus étendue de France. L’Ariège (09), l’Aveyron (12), le Gers (32), la Haute-Garonne (31), les Hautes-Pyrénées (65), le Lot (46), le Tarn (81), le Tarn-et-Garonne (82) 2 550 000 habitants. Chef-lieu : Toulouse
Économie La polyculture intensive de céréales (blé tendre, maïs, orge), d’oléagineux (tournesol, soja, colza), de fruits et légumes (pommes, pêche, poires) domine dans les plaines et sur les collines. En montagne : élevage ovin (fromage de Roquefort), bovin et porcin. Le foie gras est une importante production de la région grâce à l’élevage d’oies et de canards. Cahors et Gaillac ont des vignobles réputés qui donnent de nombreux AOC et VQDS. Aujourd’hui, Toulouse est la capitale européenne de l’aérospatiale (Airbus, CNES). Le tourisme est plutôt actif.
a 2e région productrice de maïs
Villes principales : Toulouse (390 000 h), ville universitaire (2e centre français de recherche, 110 000 étudiants), commerciale et industrielle (aéronautique, aérospatiale, électronique). A voir : Cathédrale St-Etienne, Albi, A voir : la cathédrale Ste-Cécile (XIIe s.), le Musée Toulouse-Lautrec.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les stations de sports d’hiver des Pyrénées (Superbagnères, La Mongie), les grottes préhistoriques (Fontanet, Lombrives : la plus grande d’Europe , Lacave, Padirac), les sites naturels (les gorges de l’Aveyron, le Cirque de Gavarnie, la rivière souterraine de Labouiche : la plus longue navigable du monde, la cascade d’Enfer) les lieux de pèlerinage (Lourdes : 5 millions de visiteurs par an).
Spécialités gastronomiques : La Salade occitane (salades variés, gésiers confits, magret fumé, cerneaux de noix et fines herbes), la Gasconnade (gigot aux anchois et à l'ail), l’Estofinado (morue séchée), l’Armagnac (eau-de-vie aux saveurs d’amande, de pruneau, de vanille).
Aquitaine
41 308 km2 et 2 910 000 habitants. Dordogne (24), de la Gironde (33), des Landes (40), du Lot-et-Garonne (47) et des Pyrénées-Atlantiques (64). Chef-lieu : Bordeaux.
Économie L’agriculture, qui a pour fleuron le vignoble du Bordelais (plus de 90% d’AOC), s’est orientée vers le maïs, les oléagineux (tournesol, soja), les fruits (pommes, prunes à pruneaux, fraises) et légumes (tomates), l’élevage de qualité (ovins, bovins, porcins, équidés mais aussi volailles, notamment canards et oies). Productrice de truffes et de tabac. Les industries traitent le pin des Landes (premier massif forestier d’Europe)..Aujourd’hui se développent des activités de pointe : chimie, aérospatiale, biotechnologies. Le tourisme est florissant aussi bien sur la côte atlantique qu’à l’intérieur .
o1re région productrice de maïs
Villes principales : Bordeaux (218 000 h), port important, ville universitaire Pau, A voir : le château (berceau d’Henri IV) Agen, Bayonne (cathédrale du XIIIe s.), Biarritz, station balnéaire et hydrominérale.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les Grottes de Lascaux, les stations thermales (Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes) et de thalassothérapie (Biarritz, St-Jean-de-Luz), les bastides (Castelmoron, Vianne), les stations de sport d’hiver (Gourette-les-Eaux-Bonnes, Artouste).
Le Parc de loisirs Walibi d’Agen
Spécialités régionales
L’Ouillat : (soupe d’oignons), le Magret ou maigret (filets pectoraux des oies et canards gavés), la Garbure (plat paysan béarnais, pot-au-feu à base de volaille grasse , choux verts, haricots, saucissons et petit lard)
Poitou-Charentes
25 809 km2 et 1 640 000 habitants résidant dans les départements de la Charente (16), de la Charente-Maritime (17), des Deux-Sèvres (79) et de la Vienne (86). Chef-lieu : Poitiers
Économie Le vignoble (Pineau des Charentes et Cognac), l’élevage bovin (lait, viande), ovin et caprin ; les cultures fourragères, céréalières (blé tendre, maïs, orge), les oléagineux (colza, tournesol), le tabac. La mer fournit d’abondantes ressources : pêche, huîtres et moules. Le tourisme est surtout balnéaire.
Développement des activités de haute technologies (Futuroscope de Poitiers).
D 2e région productrice d’oléagineux
Villes principales : Poitiers, A voir : la cathédrale St-Pierre, le palais des Comtes. La Rochelle, A voir : la cathédrale, les tours du Vieux-port, de la Grosse Horloge, de la Lanterne. Angoulême, A voir : la cathédrale St-Pierre, l’église St-Michel (octogonale), les remparts.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Le Futuroscope de Poitiers (parc européen de l’image, plus d’un million de visiteurs), le Festival de la bande dessinée d’Angoulême, du film policier de Cognac, de musique contemporaine de Royan, les églises romanes , les îles d’Oléron et de Ré, Angles-sur-l’Anglin (l’un des plus beaux villages de France).
Le zoo de la Palmyre.
Spécialités régionales : Le farci poitevin (chou-fleur et lard enveloppés dans des feuilles de chou), les cornuelles (petits gâteaux plats).
Pays de la Loire
32 081 km2 et 3 222 000 habitants. Elle comprend les départements de la Loire-Atlantique (44), du Maine-et-Loire (49), de la Mayenne (53), de la Sarthe (72), de la Vendée (85). Chef-lieu : Nantes
Économie Céréales (blé tendre, maïs), des vins (60% d’AOC). L’élevage est très diversifié : volailles , lapins, bovins, porcins, mais aussi ovins et caprins. La pêche fournit poisson frais, huîtres et moules. Biens d’équipement mécaniques, composants électriques et électroniques, combustibles et carburants. L’équipement auto, les constructions navale, aéronautique, ferroviaire, la chimie, l’habillement et le cuir, la chimie et la plasturgie sont les autres activités industrielles des Pays de la Loire. La décentralisation et l’essor du tourisme ont profité à la Région, une des plus prospères de France dans les années 1990.
Villes principales : Nantes (272 000 h), ville portuaire, universitaire et industrielle. A voir : La cathédrale, le château des Ducs de Bretagne, le Musée des Beaux-Arts . Angers (154 000 h), ville universitaire A voir : le château du roi René (XIIIe s., 17 tours) Le Mans (146 000 h), A voir : les remparts, le Vieux-Mans (maisons à pans de bois, hôtels). St Nazaire, Laval, A voir : les quartiers médiévaux et le château.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les stations balnéaires (La Baule, Les Sables d’Olonne, Pornic), les sites naturels (les îles d’Yeu, de Noirmoutier), les sites troglodytiques (Le Coudray-Macouard) ou préhistoriques (le dolmen de Bagneux, les menhirs du Bois Fourgon), les châteaux (Le Lude, Saumur, Nantes, Laval, Angers), la Course des 24 h du Mans (auto et moto), l’écomusée sous-marin Espadon de St-Nazaire, l’Océarium du Croisic, le tourisme fluvial sur la Loire.
Spécialités gastronomiques : Les rillettes du Mans, le chapon du Mans à la broche, les crêpes angevines,
Bretagne
27 506 km2 et 2 905 000 habitants. Formée des départements des Côtes-d’Armor (22), du Finistère (29), de l’Ille-et-Vilaine (35) et du Morbihan (56). Chef-lieu : Rennes
Économie La région oppose une Bretagne maritime (Armor) à une Bretagne intérieure (Arcoat). Les productions agricoles (fourrages, céréales, artichauts, choux-fleurs, tomates, carottes, petits-pois), l’élevage (porcins, bovins, volaille), la pêche (poissons, crustacés , mollusques) et l’aquaculture ont créé une puissante filière agroalimentaire. L’électronique, les télécommunications, la construction automobile, ferroviaire et aéronautique, la chimie et la plasturgie, le bois et le papier, l'édition et l’imprimerie complètent l’activité industrielle.
Villes principales : Rennes (210 000 h), ville universitaire et industrielle A voir : le parlement de Bretagne et l’hôtel de ville. Brest (150 000 h), 1er port militaire français, ville universitaire et industrielle Quimper , A voir : la cathédrale (XIIIe-XIVe s.) Lorient , port de pêche, de commerce et de plaisance. Vannes , A voir : les Châteaux de l’Hermine (XIIIe s.) et Gaillard (XVe s.). Saint-Malo, la « cité des corsaires », port de commerce, de pêche et de plaisance.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les centres de thalassothérapie (Roscoff, Bénodet, Quiberon), les stations balnéaires (Concarneau, St-Malo), les réserves ornithologiques du cap Fréhel et des Sept îles, les dolmens (Erdeven, Bagneux), les alignements de menhirs (Carnac et Erdeven), les calvaires et les enclos paroissiaux (Sizun, Guimiliau, St Thégonnec), les sites naturels (côte de granit rose de Perros-Guirec, la côte d’Emeraude)
Océanopolis à Brest (parc marin couvert) et le Grand aquarium de Saint-Malo
Spécialités bretonnes : La Tarte de Cancale (tarte salée garnie de sauce blanche au muscadet et coquillages, recouverte de chapelure et dorée au four), les moules à la marinière, la potée bretonne (épaule d’agneau, canard, saucisses et légumes), le Far breton (Flan aux pruneaux), le Pommeau (apéritif à base de moût de pomme, enrichi d’eau-de-vie de cidre), la crêpe bretonne.
Basse-Normandie
17589 km2 et 1 422 000 habitants. Comprend le Calvados (14), la Manche (50) et l’Orne (61). Chef-lieu : Caen
Économie Dominée par l’élevage bovin, mais pratiquant aussi l’élevage des porcins, des volailles et des chevaux pur sang et assurant plus de 10% de la pêche et de l’aquaculture du pays, la région a une industrie agroalimentaire puissante qui exporte ses spécialités (camembert, pont-l’évêque, calvados).Des branches nouvelles ont diversifié l’activité industrielle (équipements mécaniques, électriques et électroniques, pharmacie, plasturgie, produits chimiques) notamment grâce à l’énergie nucléaire. Le tourisme est important (Deauville, Mont-St-Michel, Bayeux, Lisieux).
Ville principale : Caen (112 000 h), ville universitaire et industrielle A voir : le Mémorial pour la Paix, l’enceinte médiévale.
Activités touristiques dans la région : Le Mont-St-Michel (l’abbaye et le village, 1 million de vis.), la basilique de Lisieux, le Musée de la tapisserie de la reine Mathilde (Bayeux), les stations balnéaires (Deauville, Cabourg), les plages du Débarquement (Omaha, Utah, Gold), le Musée du Débarquement d’Arromanches
le centre aquatique de Lisieux.
Spécialités régionales : Les Tripes à la mode de Caen, l’Andouille de Vire, le Boudin blanc aux pommes, le Poulet Vallée d’Auge (morceaux de poulet, flambés au Calvados), la Sole à la normande (sole accompagnée de moules, crevettes, champignons, huîtres, truffes, écrevisse), l’Omelette de la Mère Poulard) les crêpes, le Cidre (jus de pomme fermenté), le Calvados (eau-de-vie de cidre)
Haute-Normandie
12 258 km2. Comprend l’Eure (27) et de la Seine-Maritime (76). Population : 1780 000 habitants. Chef-lieu : Rouen
Économie La région figure parmi les premières pour le revenu par habitant. Culture des céréales (blé tendre et orge), de la pomme de terre, des protéagineux, et les cultures industrielles (betterave sucrière, lin), est très performante et a suscité une importante industrie agroalimentaire. Le Havre et Rouen, 2e et 3e port français, desservent le puissant arrière-pays parisien.
Villes principales : Rouen (106 000 h), port fluvial et ville universitaire et industrielle. A voir : la cathédrale du XIIe s.(sujet de plusieurs tableaux de Monet), le palais de justice (XVe s.) Le Havre (190 000 h), port de voyageurs et de commerce. A voir : l’écluse François 1er, la plus importante du monde. Évreux, A voir : la tour de l’Horloge, le couvent des capucins, les ruines gallo-romaines. Dieppe (port de pêche et de voyageurs).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les beautés naturelles : les falaises d’Etretat, de Fécamp, le cap d’Ailly, l’aiguille marine de Belval à Bénouville ; les stations balnéaire (Étretat ) thermale (Forges-les-Eaux), le Château-Gaillard du XIIe s., la maison de Claude Monet à Giverny, le Pont de Normandie et le pont de Tancarville au-dessus de la Seine.
Spécialités régionales : La Marmite Dieppoise (Véritable Bouillabaisse de Haute Normandie, constituée de filets de lotte, turbot, sole, coquilles st-jacques, moules), les Galettes Fécampoises (Galettes de morue et pommes de terre panées), le Caneton à la Rouennaise (Canard farci, rôti avec une sauce au vin rouge épicée) les Mirlitons de Rouen (Petits fours secs à la fleur d’oranger).
Centre-Val-de-Loire
39 151 km2 et 2 440 000 habitants. Elle est formée des départements du Cher (18), de l’Eure-et-Loir (28), de l’Indre (36), de l’Indre-et-Loire (37), du Loir-et-Cher (41) et du Loiret (45). Chef-lieu : Orléans
Économie Doux et océanique, le climat favorise une agriculture puissante et variée : des céréales ( 1er rang de l’UE pour le blé tendre) au vignoble et à l’ horticulture du val de Loire, de l’élevage de bovins, d’ovins et de porcins, à la sylviculture. Le patrimoine touristique est considérable : châteaux de la Loire, cathédrales de Bourges et de Chartres. Des centrales nucléaires ont été construites sur la Loire à Belleville, à Dampierre, à Chinon-Avoine.Elles ont favorisé le développement d’industries agricoles, pharmaceutiques, mécaniques, électroniques. La Région a bénéficié de la décentralisation industrielle.
r1re région productrice de blé tendre, d’oléagineux, 2e pour l’orge
Villes principales : Orléans (115 000 h), Ville universitaire et industrielle A voir : la cathédrale Ste-Croix, Tours (132 000 h), ville universitaire et touristique. A voir : la cathédrale St-Gatien, le Musée Grévin. Bourges (72 000 h), A voir : le palais Jacques Cœur, la cathédrale St-Etienne (XIIe-XIIIe s.) et son horloge astronomique. Blois, A voir : les quartiers anciens, le château royal . Chartres, chef-lieu de l’Eure-et-Loir. A voir : la cathédrale Notre-Dame (XIIe-XIIIe s.).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les châteaux d’Amboise (380 000 vis)., d’Azay-le-Rideau (300 000 vis.), de Blois (400 000 vis.), de Chambord (750 000 vis.), de Chaumont , de Chenonceau (850 000 vis.), de Cheverny (350 000 vis.), de Chinon, de Langeais, d’Ussé, de Valençay, de Villandry (350 000 vis.) , l’abbaye de St-Benoit, les maisons troglodytiques de Vouvray, le Printemps de Bourges (festival de musique), le Festival des jardins de Chaumont.
zooparc de Beauval.
Spécialités gastronomiques : Les rillons de Touraine, la matelote d’anguilles, tarte Tatin (tarte aux pommes caramélisées cuite à l’envers)
Limousin
710 000 habitants et 16 942 km2. Comprend : la Corrèze (19), la Creuse (23) et la Haute-Vienne (87). Chef-lieu : Limoges
Économie La région produit des céréales (blé tendre, orge, maïs), mais elle s’est spécialisée dans l’élevage bovin et ovin. L’industrie utilise les ressources locales : kaolin pour la porcelaine, bois pour le meuble et la papeterie, cuir pour la chaussure et la ganterie.
Villes principales : Limoges (133 000 h), A voir : la cathédrale St-Etienne, l’Hôtel de ville et la gare des Bénédictins (campanile de 67 m), la fête du Livre. Brive-la-Gaillarde A voir : la Foire du Livre.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : le Festival international de la dentelle de Tulle, la Foire du livre de Brive, les châteaux de Val, de Pompadour, le musée de la Sirène à Collonges-la-Rouge, de la tapisserie à Aubusson, le centre de la Mémoire à Oradour-sur-Glane.
Spécialités gastronomiques : L’omelette à la limousine, la soupe au pain de seigle, la potée limousine, le rôti de porc aux quetsches (aux prunes).
Auvergne
Au cœur du Massif Central, 26 013 km2 et une population de 1300000 habitants. Elle est formée des départements de l’Allier (03), du Cantal (15), de la Haute-Loire (43) et du Puy-de-Dôme (63). Chef-lieu : Clermont-Ferrand.
Économie L’élevage des bovins, des ovins et caprins est surtout un élevage laitier qui permet la fabrication de fromages comme le bleu d’Auvergne. Les sources d’eaux minérales sont importantes (Vichy, Volvic, St Yorre).Les industries présentes dans la région opèrent dans le secteur des équipements auto, des équipements mécaniques, de la coutellerie (Thiers), des produits chimiques, en plastiques, mais la plus importante est celle des pneus Michelin. Tourisme thermal actif.
Villes principales : Clermont-Ferrand (136 000 h), ville universitaire et industrielle A voir : le Festival du court métrage, l’église Notre-Dame-du-Port, la fontaine d’Amboise. Vichy, station thermale
Centres d’intérêt touristique et de loisirs dans la région : le parc régional des volcans d’Auvergne, les stations de sports d’hiver (Le Mont-Dore), les stations thermales (La Bourboule, Vichy, Le Mont-Dore) les églises romanes (Orcival, Issoire)
Parc zoologique du château de St-Augustin à Château-sur-Allier, le parc Vulcania, parc à thème scientifique.
Spécialités gastronomiques : La soupe au Cantal (bouillon de volaille, Cantal et pain), la quiche auvergnate (au St Nectaire), la salade auvergnate (pissenlits et lardons), le Cornet de Murat (Galette en forme de cornet garnie de chantilly et servie avec le café).
Bourgogne
31 581 km2. Sa population est de 1 610 000 habitants qui vivent dans les départements de la Côte-d’Or (21), de la Nièvre (58), de la Saône-et-Loire (71) et de l’Yonne (89). Chef-lieu : Dijon
Économie La Bourgogne tire son prestige de ses vins (97% d’AOC). Les autres ressources naturelles sont importantes : polyculture (blé tendre, orge, maïs, colza, tournesol, betterave sucrière), élevage bovin, mais aussi ovin et porcin, production de bois, la forêt couvrant 31% de la région. La filière agroalimentaire (moutarde, cassis) , la recherche, la haute technologie sont en essor.
Villes principales : Dijon (149 000 h ), ville universitaire et industrielle A voir : le palais des Ducs et des Etats de Bourgogne, le musée des Beaux-Arts, la cathédrale St-Bénigne. Auxerre, A voir : la cathédrale (fresques du XIIe s.) et le tombeau de Paul Bert par Bartholdi. Nevers, A voir : l’église St-Etienne, le palais ducal Renaissance. Mâcon, A voir : le musée Lamartine, les Maisons de bois, le pont du XIe s.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : les abbayes romanes de Cluny, de Tournus, de Fontenay, la cathédrale St-Lazare d’Autun, la basilique romane de Vézelay, l’Hôtel-Dieu (420 000 vis.) et le Musée du vin de Beaune, les grottes préhistoriques de Banot et d’Aze, les vestiges gallo-romains d’Autun, la réserve naturelle de la Truchère, les Rochers du Saussois, le parc naturel du Morvan, le circuit de Formule 1 de Magny-Cours, le Touroparc de Romanèche-Thorins.
Spécialités gastronomiques : La fondue bourguignonne, le bœuf bourguignon, le kir (apéritif à base de vin blanc et de crème de cassis), le coq au vin.
Ile-de-France
12 000 km2 mais formée des départements de la Ville de Paris (75) de l’Essonne (91), des Hauts-de-Seine (92), de la Seine-Saint-Denis (93), du Val-de-Marne (94), du Val-d’Oise (95), de la Seine-et-Marne (77), des Yvelines (78), est, avec ses 11 millions d’habitants (Franciliens), la plus peuplée de France (19% de la population), et le premier ensemble économique national. Chef-lieu: Paris.
Économie : Grandes cultures (céréales, plantes sarclées, oléagineux, fourrages). La création de villes nouvelles (Cergy-Pontoise, Evry, Marne-la-Vallée, Saint-Quentin-en-Yvelines), ainsi que l'aménagement d'un réseau de transports rapides permettant des déplacements massifs (voies ferrées de banlieue, prolongement des lignes de métro, RER, autoroutes urbaines) ont permis aux personnes travaillant à Paris d'aller vivre dans des communes éloignées, souvent rurales à l'origine. Malgré l'absence d'industries lourdes, l'Ile-de-France est la région industrielle la plus importante, elle fournit le quart de la production nationale et occupe le premier rang dans des branches aussi variées que l'automobile, la mécanique, les constructions électriques et électroniques, l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire et toutes les activités de luxe (haute-couture, parfums, bijouterie). Paris est aussi la première ville de tourisme (offre touristique dopée par l’ouverture de Disneyland-Paris) et de congrès du monde (20 millions de visiteurs par an) et dispose des fonctions et équipements d’une grande métropole internationale (TGV, aéroports internationaux de Roissy et d’Orly). L'île-de-France est l’une des régions vitales de l’UE.
Villes principales: Paris (2 150 000 h, agglomération 9,6 millions) est le centre politique, administratif, économique et culturel de la France. Ses universités sont réputées. La ville s’est spécialisée dans la haute technicité et le luxe. Paris a une richesse architecturale exceptionnelle. A voir : la Tour Eiffel (6 millions de vis.), l’Arc de Triomphe (1,3 millions de vis.) la Sainte-Chapelle (880 000 vis.), le Panthéon (350 000 vis.) la Conciergerie (300 000 vis.), Notre-Dame, le Centre Pompidou, le Louvre, le Musée d’Orsay, …) Versailles (Château et parc, Grand et Petit Trianon, 2,7 millions de vis.), Évry (Cathédrale de la Résurection de l’architecte Mario Botta)), Nanterre (ville universitaire), Boulogne-Billancourt (siège de Renault), Saint-Denis (basilique, Stade de France) Cergy-Pontoise (amphithéâtre vert de Ricardo Bofill), Aulnay-sous-Bois (Centre d’affaires Paris-Nord).
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Les monuments et musées parisiens (l’Hôtel des Invalides, l’Opéra, l’Opéra-Bastille, le Sacré-Cœur, le musée Rodin, le musée Picasso) les Châteaux de Fontainebleau (320 000 vis.), de Vaux-le-Vicomte, de Versailles, de Vincennes, de St-Germain-en-Laye,
Le parc d’attractions Disneyland-Paris à Marne-la-Vallée, la France miniature à Elancourt, le Jardin d’acclimation de Paris, la Cité des Sciences et de la Technique de La Villette (Paris)
Spécialités gastronomiques : Le potage parisien dit aussi Bonne femme.
DÉPARTEMENTS-RÉGIONS D’OUTRE-MER
LA GUADELOUPE
Groupe d’îles des Antilles françaises (Petites Antilles) formant un département (971) français d’outre-mer depuis 1946 et une région depuis 1982. 1 074 km2 – 422 500 habitants. Chef-lieu: Basse-terre.
Économie La culture de la canne à sucre, de l’ananas et des bananes régresse. Les industries alimentaires (surtout sucre et rhum) peu nombreuses. L’assistance de la métropole est indispensable. L’émigration vers la France a stabilisé la croissance de la population. Le tourisme est en expansion.
Villes principales: Basse-Terre et Pointe-à-Pitre
Centres d’intérêt touristique et de loisirs
Les sites naturels: parc national et réserve naturelle du Grand cul-de-sac marin (nombreuses espèces protégées : pic de la Guadeloupe, hérons, tortues marines, iguanes, reptiles, tous les oiseaux marins)
LA MARTINIQUE
Ile des Petites Antilles formant un département (972) français d’outre-mer depuis 1946 et une région depuis 1982. 1102 km2 – 381500 habitants. Chef-lieu: Fort-de-France.
Économie L’assistance multiforme de la métropole est fondamentale, vient ensuite l’agriculture (grandes exploitations en crise) dont les productions principales sont les bananes, la canne à sucre, les ananas, les melons, les avocats. Mais la canne à sucre régresse au profit des bananes (dont la subvention est condamnée par l’OMC). Les industries traitent les produits agricoles (conserveries, distilleries, rhumeries). Le tourisme se développe grâce à la proximité des États-Unis.
Ville principale: Fort-de-France
LA GUYANE
Département (973) français d’outre-mer depuis 1946 et région depuis 1982, situé entre le Brésil et le Surinam, la Guyane était à l’origine un lieu de déportation où on installa le bagne de Cayenne. 90 000 km2 – 157 000 habitants. Chef-lieu: Cayenne.
Économie La population est concentrée sur la plaîne côtière, l’intérieur étant couvert par la forêt dont les ressources sont peu exploitées (forêt, or, bauxite). Malgré l’exportation d’une grande partie de la pêche de crevettes et de poissons, la production de riz, de manioc, de fruits, l’élevage de volailles et de bovins, l’économie reste très dépendante de la métropole et du centre spatial installé à Kourou qui est le lieu de lancement de la fusée Ariane.
Ville principale: Cayenne
LA RÉUNION
Ile volcanique de l’océan Indien, formant un département (974) français d’outre-mer depuis 1946 et région depuis 1982. 2510 km2 – 706 000 habitants. Chef-lieu: Saint-Denis.
Économie L’économie repose principalement sur la culture de la canne à sucre, dans de vastes plantations ; on cultive aussi la vanille, les plantes à parfum (essences de géranium, de vétiver), les légumes, les fruits et le piment .
On y pratique aussi l’élevage des volailles, des porcins, des bovins et des caprins. Assez peu industrialisée (à part les rhumeries, les sucreries et les matériaux de contruction), l’île connaît un chômage élevé favorisé par le rythme élevé de la croissance démographique.
Villes principales : Saint-Denis, Saint-Paul et Saint-Pierre.
Centres d’intérêt touristique et de loisirs : Le Volcan, les cirques de Cilaos, Mafate, Salazie, le Maïdo, la côte est.
Ultima pagina a sinistra
PETIT TEST
Cochez les propositions qui vous semblent correctes
1. La ville de Paris est un département de l’Ile-de-France. O vrai O faux
2. Boulogne-sur-mer est le premier port de pêche français. O vrai O faux
3. Beauvais est le chef-lieu de la Picardie. O vrai O faux
4. Le château du Haut-Koenigsbourg se trouve en Alsace. O vrai O faux
5. Belfort est le chef-lieu de la Franche-Comté. O vrai O faux
6. Chamonix et Val d’Isère se trouve dans la région Rhône-Alpes O vrai O faux
7. Reims est la capitale du champagne. O vrai O faux
8. La Lorraine est une région du sud-est de la France. O vrai O faux
9. Marseille et Nice sont les chefs-lieux de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. O vrai O faux
10. La Corse est aussi nommée l’Ile de beauté. O vrai O faux
11. Le Palais des Papes se trouve à Nîmes. O vrai O faux
12. Vichy est le chef-lieu de l’Auvergne. O vrai O faux
13. L’Hospice de Beaune se trouve en Bourgogne. O vrai O faux
14. Le Mont Saint-Michel est une île bretonne. O vrai O faux
15. Toulouse est le chef-lieu de la région Midi-Pyrénées. O vrai O faux
16. L’Aquitaine se trouve sur la côte atlantique. O vrai O faux
17. Limoges est célèbre pour sa porcelaine. O vrai O faux
18. Les alignements de menhirs de Carnac sont dans les Pays-de-la-Loire O vrai O faux
19. Brest est un port militaire. O vrai O faux
20. Les plages du Débarquement du 6 juin 44 se trouvent en Haute-Normandie. O vrai O faux

Je les connais toutes!!!
Contrôlez les réponses : le risposte capovolte
1.V 2.V 3.F 4.V 5.F 6.V 7.V 8.F 9.F 10.V 11.F 12.F 13.V 14.F 15.V 16.V 17.V 18.F 19.V 20.F
Cochez l’appréciation correspondant à votre résultat :
O 20 bonnes réponses : excellent O 14-15 : assez bien
O 18-19 : très bien O 12-13 : moyen
O 16-17 : bien O moins de 12 : module à revoir !
Pour en savoir plus
Vous pouvez, en cherchant du matériel sur Internet, approfondir les sujets suivants :
• Paris, capitale du luxe, les monuments de Paris, les musées de Paris, le château de Versailles.
• L’autonomie du « peuple » corse, l’histoire de la Corse, la langue des Corses.
• L’histoire de l’Alsace, le dialecte alsacien.
• L’autonomie bretonne, la langue bretonne, l’émigration des Bretons.
• L’émigration italienne en Lorraine et dans le Nord-Pas-de-Calais.
• L’exode rural dans les régions du Massif Central.
• La montée du racisme en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.
• Les parcs d’attractions et de loisirs.
Les grandes villes : Marseille, Lyon, Lille

Esempio



  



Come usare