la presse française

Materie:Appunti
Categoria:Francese

Voto:

1 (2)
Download:102
Data:14.03.2006
Numero di pagine:4
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
presse-fran-se_1.zip (Dimensione: 11.3 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_la-presse-fran+     45.5 Kb



Testo

Les quotidiens sont des journaux qui passent tous les jours.
Il y a les quotidienes de Paris qui sont fait à Paris, mais ils sont vendus et lus en toute la France; et les quotidiens de province ecrit dans une grande ville de province, ils sont vendus seulement dans ce ville e ses environes.
Le journaux sont differents par leurs idèes politiques ou religieuses, mais encore plus par leur contenu et leur présentation.
Dans le quotidiens y li a la primier page appellè « A la une ».
Le titre des article est ecrit en gros lettre, on appelle ce gros titre « Manchette », au- dessous de la manchette y li a une grande photo.
Dans la rue, ce gros titre et cette photo arretent l’ attention des gens qui passent et qui sont amenés à acheter le journal.
Dans les pages qui suivent, appélle « Les choses de la vie », on donne un large espaces « aux faits divers » : accidens, crimes, hold,up, enlévements...
Les journaul les plus connous sont:
France-soir est le plus répandu des quotidiens; par son gout du sesationnel, c’ est le quotidien de Paris qui a le plus gros tirages.
Le Figaro est plus o moins le reflect de la pensée politique du governement
Est vendu à un publique plutot snob.
Y il a deux éditoriaux l’ un sur un sujet politique écrit par le rédacteur, l’ autre sur une question d’ actualité écrit par un acteur connu.
Le Monde est les plus classique des quotidiens; il ne montre jamais aucune
photo et parle très peu ou pas du tout des faits divers.
Les articles de ses journal son addressés à un pubblique très cultivé.

Y li a aussi des quotidiens soporif comme L’ Equipe ou Paris Match qui
parlent seulment de sport.
Des autres journal connus sont : L’ Humanité, L’ Aurore qui sonont deux
quotidiens adressé a deux diverse partie politique.
L’ IMPORTANCE DE LA PRESSE DANS L’ HISTOIRE
Si pendat 3 siècles la presse a été le seul véhicule d’ information, elle n’a pas perdu de son importance malgré le role sans cesse croissant de la radio et de la télévision.
On a souvent dit que la presse a été le quartième pouvoir, après le Parlament, le Gouvernament et la Magistrature.
En informant, le public des événements, elle donne aussi son avis et influence l’ opinion.
Par son action elle contraigne les autres pouvoirs à prendre des décisions extrêmes que, sans elle, ils ne sogeraient jamais à prendre.
Le fait le plus retentissant qui illustre la puissance de la presse a eu lieu à la fin du siècle dernier, à l’ occasion de l’ affaire Dreyfus, qui boulversa et divisa l’ opinion pendant des mois.
Officier de l’ armée française, Dreyfus était juif.
Accusé à tort d’ avoir trhai la patrie, il fut condamné et dégadé à vie.
C’ est alors que l’ écrivain Émilie Zola écrivit sur les colonnes du journal L’Aurore son célèbre « J’ Accuse... !».
L’ article, adressé au Président de la République, provoqua un énorme scandale et la chaute du gouvernanent.
Après un long procès, Dreyfus fut reconnu innocent et réhabilité.


Les quotidiens sont des journaux qui passent tous les jours.
Il y a les quotidienes de Paris qui sont fait à Paris, mais ils sont vendus et lus en toute la France; et les quotidiens de province ecrit dans une grande ville de province, ils sont vendus seulement dans ce ville e ses environes.
Le journaux sont differents par leurs idèes politiques ou religieuses, mais encore plus par leur contenu et leur présentation.
Dans le quotidiens y li a la primier page appellè « A la une ».
Le titre des article est ecrit en gros lettre, on appelle ce gros titre « Manchette », au- dessous de la manchette y li a une grande photo.
Dans la rue, ce gros titre et cette photo arretent l’ attention des gens qui passent et qui sont amenés à acheter le journal.
Dans les pages qui suivent, appélle « Les choses de la vie », on donne un large espaces « aux faits divers » : accidens, crimes, hold,up, enlévements...
Les journaul les plus connous sont:
France-soir est le plus répandu des quotidiens; par son gout du sesationnel, c’ est le quotidien de Paris qui a le plus gros tirages.
Le Figaro est plus o moins le reflect de la pensée politique du governement
Est vendu à un publique plutot snob.
Y il a deux éditoriaux l’ un sur un sujet politique écrit par le rédacteur, l’ autre sur une question d’ actualité écrit par un acteur connu.
Le Monde est les plus classique des quotidiens; il ne montre jamais aucune
photo et parle très peu ou pas du tout des faits divers.
Les articles de ses journal son addressés à un pubblique très cultivé.

Y li a aussi des quotidiens soporif comme L’ Equipe ou Paris Match qui
parlent seulment de sport.
Des autres journal connus sont : L’ Humanité, L’ Aurore qui sonont deux
quotidiens adressé a deux diverse partie politique.
L’ IMPORTANCE DE LA PRESSE DANS L’ HISTOIRE
Si pendat 3 siècles la presse a été le seul véhicule d’ information, elle n’a pas perdu de son importance malgré le role sans cesse croissant de la radio et de la télévision.
On a souvent dit que la presse a été le quartième pouvoir, après le Parlament, le Gouvernament et la Magistrature.
En informant, le public des événements, elle donne aussi son avis et influence l’ opinion.
Par son action elle contraigne les autres pouvoirs à prendre des décisions extrêmes que, sans elle, ils ne sogeraient jamais à prendre.
Le fait le plus retentissant qui illustre la puissance de la presse a eu lieu à la fin du siècle dernier, à l’ occasion de l’ affaire Dreyfus, qui boulversa et divisa l’ opinion pendant des mois.
Officier de l’ armée française, Dreyfus était juif.
Accusé à tort d’ avoir trhai la patrie, il fut condamné et dégadé à vie.
C’ est alors que l’ écrivain Émilie Zola écrivit sur les colonnes du journal L’Aurore son célèbre « J’ Accuse... !».
L’ article, adressé au Président de la République, provoqua un énorme scandale et la chaute du gouvernanent.
Après un long procès, Dreyfus fut reconnu innocent et réhabilité.

Esempio