La population et l'immigration

Materie:Riassunto
Categoria:Francese

Voto:

2 (2)
Download:145
Data:29.05.2007
Numero di pagine:4
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
population-et-immigration_1.zip (Dimensione: 3.74 Kb)
trucheck.it_la-population-et-l-immigration.doc     22.5 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

La population
La France compte aujourd’hui 58 Millions d’habitants. Après une baisse catastrophique à l’époque de la première et de la deuxième guerre mondiale, la situation démographique s’est améliorée grâce à l’apparition d’un important excédent naturel. C’est la période que les démographes appelant le « baby boom ».
La croissance démographique a été encouragée à cette époque par une politique familiale d’institution d’aides sociales aux familles : les allocations de salaire unique, la diminution d’impôts et les réduction dans les transports pour les familles nombreuses.
Mais depuis 1973 ce rythme de croissance s’est ralenti.
Le taux de natalité a commencé a faiblir.
Le nombre moyen d’enfants par femme est de 1,7. Plusieurs facteurs font baisser la natalité : la diminution des mariages au profit des cohabitations, la maîtrise croissante de la contraception, le désir d’élévation du niveau de vie et , enfin , la participation des femmes aux activités économiques.
Le gouvernement a essayé d’endiguer la diminution des naissances avec l’institution, en 1984, de l’allocation familiale.
La réduction du nombre des naissances ont sensiblement modifié la structure de la population qui tend au vieillissement. Le vieillissement posera de graves problèmes dans le futur pour l’économie pour qua la population active est en diminution.
La population du Nord de la France est plus jeune de la population du Sud.
L’immigration
La population étrangère représente aujourd’hui à peu près 4 millions de personnes; six nationalités composent prés de 70% des communautés immigrées: les Portugais , les Italiens et les Espagnols parmi les populations européens, les Algériens, les Marocains et les Tunisiens parmi les populations du Maghreb.
Cette population se concentre dans les grandes régions industrielles : l’Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence Cote d’Azur et Nord-Pas-de-Calais.
C’est entre deux guerres que le mouvement d’immigration a commencé sur une vaste échelle, lorsque l’Etat Français a fait appel aux travailleurs étrangers pour combler les vides dans les emplois délaisses par les Français.
La première vague d’immigration a concerné d’abord les populations européennes, les Italiens les Polonais les Espagnols et les immigrants des autres pays d’Europe.
Ces immigrants ont gardé leur langue et leurs traditions avec l’espoir de rentrer un jour chez eux ; mais la plupart se sont facilement intégrés à la population locale.
Pendant la deuxième guerre mondiale, une grande partie des étrangers sont repartais dans leur pays d’origine.
Après la guerre, l’appel à l’immigration a continué. Il fallait reconstruire l’économie française.
A cette époque les immigrés travaillent dans les mines de charbon et de fer, dans le industries sidérurgique.
L’immigration des populations européennes s’arrête dans les années ’60, remplacée par celle des populations maghrébines. Les immigrés doivent parfois supporter l’incompréhension et le racisme des autochtones.
L’immigration officiel s’est presque arrêtée depuis 1981.
Le gouvernement a pris des mesures contre l’immigration clandestine en encourageant le retour des immigrés dans leurs pays d’origine.
La population
La France compte aujourd’hui 58 Millions d’habitants. Après une baisse catastrophique à l’époque de la première et de la deuxième guerre mondiale, la situation démographique s’est améliorée grâce à l’apparition d’un important excédent naturel. C’est la période que les démographes appelant le « baby boom ».
La croissance démographique a été encouragée à cette époque par une politique familiale d’institution d’aides sociales aux familles : les allocations de salaire unique, la diminution d’impôts et les réduction dans les transports pour les familles nombreuses.
Mais depuis 1973 ce rythme de croissance s’est ralenti.
Le taux de natalité a commencé a faiblir.
Le nombre moyen d’enfants par femme est de 1,7. Plusieurs facteurs font baisser la natalité : la diminution des mariages au profit des cohabitations, la maîtrise croissante de la contraception, le désir d’élévation du niveau de vie et , enfin , la participation des femmes aux activités économiques.
Le gouvernement a essayé d’endiguer la diminution des naissances avec l’institution, en 1984, de l’allocation familiale.
La réduction du nombre des naissances ont sensiblement modifié la structure de la population qui tend au vieillissement. Le vieillissement posera de graves problèmes dans le futur pour l’économie pour qua la population active est en diminution.
La population du Nord de la France est plus jeune de la population du Sud.
L’immigration
La population étrangère représente aujourd’hui à peu près 4 millions de personnes; six nationalités composent prés de 70% des communautés immigrées: les Portugais , les Italiens et les Espagnols parmi les populations européens, les Algériens, les Marocains et les Tunisiens parmi les populations du Maghreb.
Cette population se concentre dans les grandes régions industrielles : l’Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence Cote d’Azur et Nord-Pas-de-Calais.
C’est entre deux guerres que le mouvement d’immigration a commencé sur une vaste échelle, lorsque l’Etat Français a fait appel aux travailleurs étrangers pour combler les vides dans les emplois délaisses par les Français.
La première vague d’immigration a concerné d’abord les populations européennes, les Italiens les Polonais les Espagnols et les immigrants des autres pays d’Europe.
Ces immigrants ont gardé leur langue et leurs traditions avec l’espoir de rentrer un jour chez eux ; mais la plupart se sont facilement intégrés à la population locale.
Pendant la deuxième guerre mondiale, une grande partie des étrangers sont repartais dans leur pays d’origine.
Après la guerre, l’appel à l’immigration a continué. Il fallait reconstruire l’économie française.
A cette époque les immigrés travaillent dans les mines de charbon et de fer, dans le industries sidérurgique.
L’immigration des populations européennes s’arrête dans les années ’60, remplacée par celle des populations maghrébines. Les immigrés doivent parfois supporter l’incompréhension et le racisme des autochtones.
L’immigration officiel s’est presque arrêtée depuis 1981.
Le gouvernement a pris des mesures contre l’immigration clandestine en encourageant le retour des immigrés dans leurs pays d’origine.

Esempio