La musique

Materie:Appunti
Categoria:Francese

Voto:

2.5 (2)
Download:163
Data:24.08.2007
Numero di pagine:3
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
musique_1.zip (Dimensione: 3.63 Kb)
trucheck.it_la-musique.doc     22 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

LA MUSIQUE
C’est l’art d’exprimer les sentiments à travers les sons émis par la voix humaine ou par instruments. A’ l’origine, dans les civilisations primitives, la musique avait un caractères sacré et magique. Les sons sont caractérisés par la hauteur, le timbre et l’intensité ; changer la hauteur donne lieu à la mélodie et à l’harmonie, changer timbre donne lieu à l’indentification des instruments, changer l’intensité donne origine à la dynamique des sons, alors que les rapports de temps constituent le déroulement du rythme.
La musique a en Egypte un caractère sacré et une origine divine. Les Egyptiens n’emploient pas les notes graphiques et connaissent des instruments à percussion, à vent et à corde. Aussi près des Assyro-Babiloniens, l’art musical est relié à la magie et au sens du divin. Des caractères analogues présente la musique près des Indiens ; au contraire les Chinois, qui connaissent déjà un système de notes, emploient la musique dans les cérémonies civiles et avec des pédagogiques. Aussi les Juifs ont leur chants, militaires ou sacrés. Pour les Grecs la musque est intimement liée à la poésie. La musique grecque emploie un instrument à vent et un à corde.
Les Romains considèrent la musique une activité peu apte à l’homme. Sous Auguste naît la pantomime avec un accompagnement musical. La décadence de la musique romaine coïncide avec le déplacement du siège impérial à Byzance : ainsi naît la musique chrétienne. Elle n’a pas un système de notes. Seulement avec Guido d’Arezzo, moine bénédictin, on a un aménagement: il prend comme notes les premières syllabes des premiers six vers d’un hymne à Saint Giovanni, encore en usage. A’ Florence, à la court du Magnifique, la musique profane et populaire se répandent. On passe au mélodrame de style narratif : les chanteurs étalent leur qualités de chant.
Le XVIII siècle est caractérisé par la musique symphonique, la musique descriptive ; on rappelle Mozart, Haydn, Beethoven, Vivaldi, Bach, Rossini... En 1800 en France naissent les premiers cafés-concerts, utilisés pour des spectacles musicaux de variété ; en Angleterre naissent les >, théâtres où se produisent des acteurs de variété, des clowns, des musiciens, des acrobates... En Italie on a l’ouverture du premier café-concert en 1890 au théâtre Margherita de Naples. Au debout du XX siècle se répandent le phonographique et la radio, qui changent la vie des personnes. Aujourd'hui le mp3 remplace le phonographe. Le genre de musique le plus écouté, est la chanson. On écoute de la musique partout. Les arguments sont l’amour, la vie quotidienne, l’engagements social, le temps qui passe et qui viendra.
LA MUSIQUE
C’est l’art d’exprimer les sentiments à travers les sons émis par la voix humaine ou par instruments. A’ l’origine, dans les civilisations primitives, la musique avait un caractères sacré et magique. Les sons sont caractérisés par la hauteur, le timbre et l’intensité ; changer la hauteur donne lieu à la mélodie et à l’harmonie, changer timbre donne lieu à l’indentification des instruments, changer l’intensité donne origine à la dynamique des sons, alors que les rapports de temps constituent le déroulement du rythme.
La musique a en Egypte un caractère sacré et une origine divine. Les Egyptiens n’emploient pas les notes graphiques et connaissent des instruments à percussion, à vent et à corde. Aussi près des Assyro-Babiloniens, l’art musical est relié à la magie et au sens du divin. Des caractères analogues présente la musique près des Indiens ; au contraire les Chinois, qui connaissent déjà un système de notes, emploient la musique dans les cérémonies civiles et avec des pédagogiques. Aussi les Juifs ont leur chants, militaires ou sacrés. Pour les Grecs la musque est intimement liée à la poésie. La musique grecque emploie un instrument à vent et un à corde.
Les Romains considèrent la musique une activité peu apte à l’homme. Sous Auguste naît la pantomime avec un accompagnement musical. La décadence de la musique romaine coïncide avec le déplacement du siège impérial à Byzance : ainsi naît la musique chrétienne. Elle n’a pas un système de notes. Seulement avec Guido d’Arezzo, moine bénédictin, on a un aménagement: il prend comme notes les premières syllabes des premiers six vers d’un hymne à Saint Giovanni, encore en usage. A’ Florence, à la court du Magnifique, la musique profane et populaire se répandent. On passe au mélodrame de style narratif : les chanteurs étalent leur qualités de chant.
Le XVIII siècle est caractérisé par la musique symphonique, la musique descriptive ; on rappelle Mozart, Haydn, Beethoven, Vivaldi, Bach, Rossini... En 1800 en France naissent les premiers cafés-concerts, utilisés pour des spectacles musicaux de variété ; en Angleterre naissent les >, théâtres où se produisent des acteurs de variété, des clowns, des musiciens, des acrobates... En Italie on a l’ouverture du premier café-concert en 1890 au théâtre Margherita de Naples. Au debout du XX siècle se répandent le phonographique et la radio, qui changent la vie des personnes. Aujourd'hui le mp3 remplace le phonographe. Le genre de musique le plus écouté, est la chanson. On écoute de la musique partout. Les arguments sont l’amour, la vie quotidienne, l’engagements social, le temps qui passe et qui viendra.

Esempio