Il piccolo principe

Materie:Riassunto
Categoria:Francese
Download:749
Data:26.10.2006
Numero di pagine:6
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
piccolo-principe_4.zip (Dimensione: 7.52 Kb)
trucheck.it_il-piccolo-principe.doc     32.5 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

Le narrateur se souvient qu'à l'âge de 6 ans, il aimait dessiner des "serpents boas". Il a montré ses dessins aux adultes mais celles-ci ne les comprendaient pas, ils voyaient seulement un chapeau mais le dessin était un serpent qui mangeait un elephant. Ils savaient seulement parler de géographie, histoire, mathématiques et grammaire. Il évoque aussi son enfance solitaire, et son souhait de devenir pilote.
Il a vécu seul, sans personne avec qui parler vraiment, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara. Le narrateur doit poser son avion dans le désert.
C'est là qu'il rencontre le Petit Prince. Ce petit bonhomme lui demande de lui dessiner un mouton. Le Petit Prince n’en est pas satisfait, tant qu’il dessine la caisse, en lui disant qu’il devrait imaginer le mouton.
Puis , à force de question l'aviateur découvre que le Petit Prince vient d'une autre planète : "l’astéroïde B 612" , une planète très petit, à peine plus grande qu'une maison.
Chaque jour l'aviateur apprend de nouvelles choses sur la planète du Petit Prince, sur son départ, sur son voyage. C'est ainsi que l'enfant lui parle de la psychologie des adultes , de leur sérieux, des baobabs qui encombrent sa planate: il faut les arracher régulièrement, tous les jours, afin d’éviter la catastrophe.
Il lui raconte aussi qu'il adore les couchers de soleil et qu'un jour, il a vu le soleil se coucher quarante-trois fois, mais il dit que les personnes tristes aiment le coucher du soleil.
Puis le petit Prince parle d'une fleur unique, une rose, dont il est amoureux . Il a peur que le mouton que lui a dessiné l'aviateur fasse du mal à sa rose; c’est une fleur unique au monde, qui n'existe nulle part, sauf dans sa planate, et c’est un problème serieux que un seul mouton puisse la détruire immédiatement. Il lui confie aussi qu'il a souffert de la voir vaniteuse et qu'il était sans doute trop jeune pour l'aimer.
Sans doute est cette incompréhension et cette déception amoureuse qui l'a incité à s'éloigner de sa planète et à voyager . Il a ainsi rencontré, murés dans leur solitude, beaucoup de personnages.
Un roi habitait dans le premier asteroide: il croyait etre le monarque de tout l’univers mais en réalité il était très seul; il était très raisonnables quand il commandait, mais il n’y avait personne auxquels donner des ordres.
Puis le Petit Prince rencontre le vaniteux, qui cherche des personnes qui l’admirent; il pense etre le plus beau, intelligent et riche de sa planate, mais il était seul là-bas.
Le planète suivant était habité par le buveur qui boit pour oublier qu'il boit.
Le businessman habite dans le quatrième planète, il disait etre très serieux et il était toujours occupé à compter les étoiles car il croyait de les posséder. Mais le Petit Prince lui dit que il n’était pas utile aux nombreuses étoiles, alors que le Petit Prince était utile au peu de choses qu’il a: la fleur et trois volcans.
Puis dans la planète suivante il voit l'allumeur de réverbères, obligé du fait de la vitesse de rotation de sa planète d'effectuer un travail absurde et ininterrompu.
Enfin un géographe habite la dernière planète, un vieux monsieur. Ce n’est pas un explorateur, donc il ne peut pas savoir la géographie exacte du monde, meme s’il écrit d'énormes livres. Le monsieur lui conseille d’aller sur la Terre.
Le Petit Prince a débarqué ainsi sur la Terre, et c'est encore la solitude qu'il y a rencontrée. Il y a rencontré un serpent qui ne parle que par énigmes, un désert avec aucune personne, seulement l'écho.
Puis un petit renard lui est apparu, un renard qui voulait que le Petit Prince l'apprivoise, car il veut créer des liens et veut avoir un vrai ami, dont avoir besoin. Si le Petit Prince l’apprivoise, ils auront besoin l’un de l’autre, il sera pour le renart unique au monde, le renart sera inique au monde pour lui.
En écoutant le renard le petit prince comprit qu'il importe avant tout d'apprivoiser les êtres, de s'en faire des amis, et que le monde s'ordonne autour de cet être unique au monde par l'amour qu'on lui porte. Ils se disent adieu et le renart lui donne un secret: il lui dit que l’essentiel est invisibile pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le coeur. C’est le temps qu’on perd pour quelque chose qui fait cette chose si importante pour nous, et on devient responsable pour elle.
Puis l'enfant évoque un aiguilleur qu'il a rencontré, qui voit toujours les voyageurs sur les trains, mais il croit que seulement les enfants sont heureux, car les adultes dorment ou ils baillent, mais les enfants seuls savent ce qu’ils cherchent, et ils écrasent leur nez cpmtre les vitres. Donc il se souvient d’un marchand de pilules qui font gagner un temps bien inutile.
Au huitième jour de panne dans le désert, c'est l'heure de la séparation. Le petit prince souhaite retrouver sa rose. Il a recours au serpent qui résout toutes les énigmes, et repart vers son étoile. Il dit à l’homme que il peut regarder le ciel et etre heureux quand il voit des étoiles, et que toutes les étoiles seront fleuries s’il pense à la rose sur l’étoile du Petit Prince. Il laisse seul le narrateur qui peut maintenant regarder le ciel avec un autre regard.

Le narrateur se souvient qu'à l'âge de 6 ans, il aimait dessiner des "serpents boas". Il a montré ses dessins aux adultes mais celles-ci ne les comprendaient pas, ils voyaient seulement un chapeau mais le dessin était un serpent qui mangeait un elephant. Ils savaient seulement parler de géographie, histoire, mathématiques et grammaire. Il évoque aussi son enfance solitaire, et son souhait de devenir pilote.
Il a vécu seul, sans personne avec qui parler vraiment, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara. Le narrateur doit poser son avion dans le désert.
C'est là qu'il rencontre le Petit Prince. Ce petit bonhomme lui demande de lui dessiner un mouton. Le Petit Prince n’en est pas satisfait, tant qu’il dessine la caisse, en lui disant qu’il devrait imaginer le mouton.
Puis , à force de question l'aviateur découvre que le Petit Prince vient d'une autre planète : "l’astéroïde B 612" , une planète très petit, à peine plus grande qu'une maison.
Chaque jour l'aviateur apprend de nouvelles choses sur la planète du Petit Prince, sur son départ, sur son voyage. C'est ainsi que l'enfant lui parle de la psychologie des adultes , de leur sérieux, des baobabs qui encombrent sa planate: il faut les arracher régulièrement, tous les jours, afin d’éviter la catastrophe.
Il lui raconte aussi qu'il adore les couchers de soleil et qu'un jour, il a vu le soleil se coucher quarante-trois fois, mais il dit que les personnes tristes aiment le coucher du soleil.
Puis le petit Prince parle d'une fleur unique, une rose, dont il est amoureux . Il a peur que le mouton que lui a dessiné l'aviateur fasse du mal à sa rose; c’est une fleur unique au monde, qui n'existe nulle part, sauf dans sa planate, et c’est un problème serieux que un seul mouton puisse la détruire immédiatement. Il lui confie aussi qu'il a souffert de la voir vaniteuse et qu'il était sans doute trop jeune pour l'aimer.
Sans doute est cette incompréhension et cette déception amoureuse qui l'a incité à s'éloigner de sa planète et à voyager . Il a ainsi rencontré, murés dans leur solitude, beaucoup de personnages.
Un roi habitait dans le premier asteroide: il croyait etre le monarque de tout l’univers mais en réalité il était très seul; il était très raisonnables quand il commandait, mais il n’y avait personne auxquels donner des ordres.
Puis le Petit Prince rencontre le vaniteux, qui cherche des personnes qui l’admirent; il pense etre le plus beau, intelligent et riche de sa planate, mais il était seul là-bas.
Le planète suivant était habité par le buveur qui boit pour oublier qu'il boit.
Le businessman habite dans le quatrième planète, il disait etre très serieux et il était toujours occupé à compter les étoiles car il croyait de les posséder. Mais le Petit Prince lui dit que il n’était pas utile aux nombreuses étoiles, alors que le Petit Prince était utile au peu de choses qu’il a: la fleur et trois volcans.
Puis dans la planète suivante il voit l'allumeur de réverbères, obligé du fait de la vitesse de rotation de sa planète d'effectuer un travail absurde et ininterrompu.
Enfin un géographe habite la dernière planète, un vieux monsieur. Ce n’est pas un explorateur, donc il ne peut pas savoir la géographie exacte du monde, meme s’il écrit d'énormes livres. Le monsieur lui conseille d’aller sur la Terre.
Le Petit Prince a débarqué ainsi sur la Terre, et c'est encore la solitude qu'il y a rencontrée. Il y a rencontré un serpent qui ne parle que par énigmes, un désert avec aucune personne, seulement l'écho.
Puis un petit renard lui est apparu, un renard qui voulait que le Petit Prince l'apprivoise, car il veut créer des liens et veut avoir un vrai ami, dont avoir besoin. Si le Petit Prince l’apprivoise, ils auront besoin l’un de l’autre, il sera pour le renart unique au monde, le renart sera inique au monde pour lui.
En écoutant le renard le petit prince comprit qu'il importe avant tout d'apprivoiser les êtres, de s'en faire des amis, et que le monde s'ordonne autour de cet être unique au monde par l'amour qu'on lui porte. Ils se disent adieu et le renart lui donne un secret: il lui dit que l’essentiel est invisibile pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le coeur. C’est le temps qu’on perd pour quelque chose qui fait cette chose si importante pour nous, et on devient responsable pour elle.
Puis l'enfant évoque un aiguilleur qu'il a rencontré, qui voit toujours les voyageurs sur les trains, mais il croit que seulement les enfants sont heureux, car les adultes dorment ou ils baillent, mais les enfants seuls savent ce qu’ils cherchent, et ils écrasent leur nez cpmtre les vitres. Donc il se souvient d’un marchand de pilules qui font gagner un temps bien inutile.
Au huitième jour de panne dans le désert, c'est l'heure de la séparation. Le petit prince souhaite retrouver sa rose. Il a recours au serpent qui résout toutes les énigmes, et repart vers son étoile. Il dit à l’homme que il peut regarder le ciel et etre heureux quand il voit des étoiles, et que toutes les étoiles seront fleuries s’il pense à la rose sur l’étoile du Petit Prince. Il laisse seul le narrateur qui peut maintenant regarder le ciel avec un autre regard.

Esempio