Gustave Flaubert

Materie:Riassunto
Categoria:Francese
Download:185
Data:18.04.2006
Numero di pagine:6
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
gustave-flaubert_4.zip (Dimensione: 5.73 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_gustave-flaubert.doc     30.5 Kb



Testo

.Notes biographiques.
Gustave Flaubert naît à Rouen; il est le fils d’un médecin.
Il passe une enfance morne et solitaire et souffre d’un complexe d’infériorité par rapport à son frère aîné.
Flaubert aimait la lecture des romantiques.
À quinzième année il rencontre Élisa Schlesinger et cette rencontre, c’est pour lui une véritable source d’inspiration et plus tard la figure de cette femme sera évoquée dans l’Éducation sentimentale.
En 1843, Flaubert après avoir interrompu les études de droit, il atteint d’une maladie nerveuse ; il se retire dans sa propriété à Croisset, sur la Seine où il passe son temps à écrire.
En 1857, il publie Madame Bovary, dans la même année que Le Fleurs du Mal et comme le recueil de Baudelaire, sa œuvre est jugé immoral.
Le succès se répète avec Salammbô en 1862 et en 1869 il publie l’Éducation sentimentale mais cet œuvre est ignorée du public, en affait il ne comprend pas le valeur de ce roman.
En 1874, il publie La Tentation de Saint-Antoine, mais sans succès et en 1877, Trois Contes, le recueil de trois nouvelles qui connaît un grand succès.
Avec la perte de sa mère et de sa sœur, victime de la folie et obsédé par les préoccupations financières, Flaubert passe ses dernières années en solitude. Il meurt à cinquante-neuf ans, en 1880.

.Notes littéraires.
Très influencé par les lectures romantiques de sa jeunesse, Flaubert unit le pouvoir de l’imagination et l’amour pour le sentiment et le lyrisme à un grand souci d’objectivé.
Ses romans sont caractérisés par une grande abondance de détails.
L’auteur décrit l’aspect physique, le caractère des différentes personnages et les milieux où ils sot insérés.
Dans Madame Bovary le décor est représenté par la Normandie qu’il connaît bien. Dans Salammbô, il substitue à la connaissance directe des lieux un énorme travail de recherche qui lui prêt de ressusciter le passé dans toute son intensité.
Outre le souci du détails et de la précision réaliste, ce qui caractérise l’œuvre de Flaubert, c’est surtout le culte de la forme.
Il cherche une logique interne de la forme et à améliorer son écriture.
En effet, il prend beaucoup de temps pour écrire, il fait un travail de cinquante-trois mois pour écrire Madame Bovary et il réécrit et modifie souvent ses pages. Flaubert cherche une logique interne de la forme pour complaire aux lecteurs qui lisent ses romans en feuilleton, l’auteur présente des événements ou des incidents imprévisibles.
Flaubert se livre à un travail rigoureux et cherche à améliorer sa façon d’écrire pour laisser à la postérité une œuvre destinée à vivre toujours.

.Madame Bovary.
Flaubert en Septembre 1849, commence à écrire ce roman sur le conseils de ses amis Louis Bouilhet et Maxime Du Camp.
Quand il le publie, il connaît en grand succès ; succès de scandale.
Pour réaliser Madame Bovary, Flaubert s’inspire d’un fait divers, l’histoire d’un médecin normand dont la femme s’est empoisonnée.
Charles Bovary, médecin médiocre, se marie avec Emma, fille d’un gros fermier normand.
Désireuse d’abandonner un milieu qu’elle hait, profondément influencé par ses lectures romanesques dont elle finit par être victime ; elle cherche dans le mariage une possibilité d’évasion mais sa nouvelle vie se révèle bientôt décevante ; elle la définis « plate comme un trottoir de rue ». Voyant l’état de dépression dans lequel se trouve sa femme, Charles quitte son village pour s’installer à Yonville-l’Abbaye, mais la situation ne s’améliore pas. Emma se sent étouffer dans cet univers fermé.
Dans cette nouvelle ville, les Bovary fréquentent M. Homais, le pharmacien, caricature du petit-bourgeois. Alors, Emma se laisse courtiser par Léon Dupuis, un clerc de notaire ; il se laisse aimer mais sans résultat. Plus tard, elle rencontre Rodolphe Boulanger, gentilhomme habitué à séduire et à quitter promptement les femmes : Madame Bovary succombe et va vivre cette passion avec exaltation et frénésie.
En suit, Emma atterrée, tombe gravement malade et sa mari après qu’elle s’est rétablie, l’emmène à Rouen pour un spectacle où elle y revoit Léon. Elle se laisse séduire par lui et, sous le prétexte de leçons de piano, se rend de plus en plus souvent à Rouen pour l’y retrouver.
Mais Emma commet des imprudences ; elle s’endette auprès d’un usurier à l’insu de son mari. Les Bovary sont menacés de saisie et de ruine. En plus, Emma est déçue par ses histoires d’amour et à la fin, elle se procure de l’arsenic chez Homais et se suicide.
Charles quand apprends les infidélités de Emma, perd goût à la vie ; il dépérit et il meurt.
Madame Bovary est un livre où le destin d’une femme est lié à la fin du romantisme et à l’impossibilité de l’idéal.
Il y a la forme de « mal du siècle » ; le « le bovarysme » indique l’état de perpétuelle insatisfaction d’Emma, qui ne trouve pas dans la vie réelle ce dont elle a rêvé pendant ses lectures et, par extension, l’incapacité d’une personne de s’adapter à sa propre existence.



.Notes biographiques.
Gustave Flaubert naît à Rouen; il est le fils d’un médecin.
Il passe une enfance morne et solitaire et souffre d’un complexe d’infériorité par rapport à son frère aîné.
Flaubert aimait la lecture des romantiques.
À quinzième année il rencontre Élisa Schlesinger et cette rencontre, c’est pour lui une véritable source d’inspiration et plus tard la figure de cette femme sera évoquée dans l’Éducation sentimentale.
En 1843, Flaubert après avoir interrompu les études de droit, il atteint d’une maladie nerveuse ; il se retire dans sa propriété à Croisset, sur la Seine où il passe son temps à écrire.
En 1857, il publie Madame Bovary, dans la même année que Le Fleurs du Mal et comme le recueil de Baudelaire, sa œuvre est jugé immoral.
Le succès se répète avec Salammbô en 1862 et en 1869 il publie l’Éducation sentimentale mais cet œuvre est ignorée du public, en affait il ne comprend pas le valeur de ce roman.
En 1874, il publie La Tentation de Saint-Antoine, mais sans succès et en 1877, Trois Contes, le recueil de trois nouvelles qui connaît un grand succès.
Avec la perte de sa mère et de sa sœur, victime de la folie et obsédé par les préoccupations financières, Flaubert passe ses dernières années en solitude. Il meurt à cinquante-neuf ans, en 1880.

.Notes littéraires.
Très influencé par les lectures romantiques de sa jeunesse, Flaubert unit le pouvoir de l’imagination et l’amour pour le sentiment et le lyrisme à un grand souci d’objectivé.
Ses romans sont caractérisés par une grande abondance de détails.
L’auteur décrit l’aspect physique, le caractère des différentes personnages et les milieux où ils sot insérés.
Dans Madame Bovary le décor est représenté par la Normandie qu’il connaît bien. Dans Salammbô, il substitue à la connaissance directe des lieux un énorme travail de recherche qui lui prêt de ressusciter le passé dans toute son intensité.
Outre le souci du détails et de la précision réaliste, ce qui caractérise l’œuvre de Flaubert, c’est surtout le culte de la forme.
Il cherche une logique interne de la forme et à améliorer son écriture.
En effet, il prend beaucoup de temps pour écrire, il fait un travail de cinquante-trois mois pour écrire Madame Bovary et il réécrit et modifie souvent ses pages. Flaubert cherche une logique interne de la forme pour complaire aux lecteurs qui lisent ses romans en feuilleton, l’auteur présente des événements ou des incidents imprévisibles.
Flaubert se livre à un travail rigoureux et cherche à améliorer sa façon d’écrire pour laisser à la postérité une œuvre destinée à vivre toujours.

.Madame Bovary.
Flaubert en Septembre 1849, commence à écrire ce roman sur le conseils de ses amis Louis Bouilhet et Maxime Du Camp.
Quand il le publie, il connaît en grand succès ; succès de scandale.
Pour réaliser Madame Bovary, Flaubert s’inspire d’un fait divers, l’histoire d’un médecin normand dont la femme s’est empoisonnée.
Charles Bovary, médecin médiocre, se marie avec Emma, fille d’un gros fermier normand.
Désireuse d’abandonner un milieu qu’elle hait, profondément influencé par ses lectures romanesques dont elle finit par être victime ; elle cherche dans le mariage une possibilité d’évasion mais sa nouvelle vie se révèle bientôt décevante ; elle la définis « plate comme un trottoir de rue ». Voyant l’état de dépression dans lequel se trouve sa femme, Charles quitte son village pour s’installer à Yonville-l’Abbaye, mais la situation ne s’améliore pas. Emma se sent étouffer dans cet univers fermé.
Dans cette nouvelle ville, les Bovary fréquentent M. Homais, le pharmacien, caricature du petit-bourgeois. Alors, Emma se laisse courtiser par Léon Dupuis, un clerc de notaire ; il se laisse aimer mais sans résultat. Plus tard, elle rencontre Rodolphe Boulanger, gentilhomme habitué à séduire et à quitter promptement les femmes : Madame Bovary succombe et va vivre cette passion avec exaltation et frénésie.
En suit, Emma atterrée, tombe gravement malade et sa mari après qu’elle s’est rétablie, l’emmène à Rouen pour un spectacle où elle y revoit Léon. Elle se laisse séduire par lui et, sous le prétexte de leçons de piano, se rend de plus en plus souvent à Rouen pour l’y retrouver.
Mais Emma commet des imprudences ; elle s’endette auprès d’un usurier à l’insu de son mari. Les Bovary sont menacés de saisie et de ruine. En plus, Emma est déçue par ses histoires d’amour et à la fin, elle se procure de l’arsenic chez Homais et se suicide.
Charles quand apprends les infidélités de Emma, perd goût à la vie ; il dépérit et il meurt.
Madame Bovary est un livre où le destin d’une femme est lié à la fin du romantisme et à l’impossibilité de l’idéal.
Il y a la forme de « mal du siècle » ; le « le bovarysme » indique l’état de perpétuelle insatisfaction d’Emma, qui ne trouve pas dans la vie réelle ce dont elle a rêvé pendant ses lectures et, par extension, l’incapacité d’une personne de s’adapter à sa propre existence.

Esempio