Francese:La Cathèdrale de Chartres

Materie:Appunti
Categoria:Francese

Voto:

2 (2)
Download:91
Data:06.04.2005
Numero di pagine:4
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
francese-cathedrale-de-chartres_1.zip (Dimensione: 35.66 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_francese:la-cath+     56 Kb



Testo

La cathédrale de Chartres
Historique de la construction
1134 : édification de la tour nord
1142 : construction de la tour sud et du portail royal
1150 : mise en place des vitraux romans
1164 : la tour sud est achevée
1215 : on rajoute la rose ouest
De 1247 à 1256 : réalisation de la galerie des rois
et du fronton
De 1507 à 1513 : édification de la flèche flamboyante par Jehan de Beauce
La ville de Chartres est située à 100 Km au sud-ouest de Paris.
Chartres est la seule grande cathédrale gothique à avoir encore ses vitraux, ses sculptures et son architecture de l'époque de sa construction. Construite en partie à partir de 1145, et reconstruite en vingt-six ans après l'incendie de 1194, la cathédrale de Chartres est le monument par excellence de l'art gothique français. Cet édifice de pierre, dont tous les éléments d'architectures servent à conduire les forces vers le sol, nous attirent irrésistiblement vers le haut, là où s'épanouissent la légèreté de la voûte, les piliers et les colonnes. Sa vaste nef du plus pur style ogival, ses porches présentant d'admirables sculptures du milieu du XII siècle, sa chatoyante parure de vitraux des XII et XIII siècles en font un chef-d'oeuvre exceptionnel et remarquablement bien conservé.
La cathédrale possède la plus belle collection de vitraux au monde, représentant 4000 personnages, et une quantité impressionnante de statues colonnes. Elle a aussi en son centre, au sol, un labyrinthe que beaucoup voudraient bien déchiffrer. Sa crypte, extraordinairement étendue, n'a pas encore dévoilé tous ses secrets. Chartres est ornée de nombreuses statues. Les portes sont surmontées d'un tympan.
Le verre des vitraux était fait de sable et de cendre de hêtre (c'est un arbre) fondus et mélangés à très haute température, auxquels on ajoutait des oxydes métalliques (des poudres colorées) pour teinter le verre. Les visages et les détails étaient peints et la peinture était cuite au four.
Puis les morceaux de verre étaient taillés et fixés entre eux avec du plomb pour en faire un panneau. Les panneaux étaient réunis par des barres de fer et encastrés dans la pierre des fenêtres.
A Chartres, 42 vitraux furent donnés par les confréries de marchands de la ville : boulangers, charpentiers, tisserands, cordonniers, maréchaux-ferrants, bouchers, poissonniers, armuriers, porteurs d'eau, marchands de vin, changeurs, maçons ...
Plusieurs architectes dirigèrent les travaux. Des maîtres maçons, des charpentiers, des tailleurs de pierre, des maîtres verriers et des milliers d'apprentis et d'ouvriers travaillèrent sur le chantier de la cathédrale.
Les gens des villes, les bourgeois, étaient devenus riches et voulaient que leur ville ait la plus belle cathédrale.
La cathédrale de Chartres
Historique de la construction
1134 : édification de la tour nord
1142 : construction de la tour sud et du portail royal
1150 : mise en place des vitraux romans
1164 : la tour sud est achevée
1215 : on rajoute la rose ouest
De 1247 à 1256 : réalisation de la galerie des rois
et du fronton
De 1507 à 1513 : édification de la flèche flamboyante par Jehan de Beauce
La ville de Chartres est située à 100 Km au sud-ouest de Paris.
Chartres est la seule grande cathédrale gothique à avoir encore ses vitraux, ses sculptures et son architecture de l'époque de sa construction. Construite en partie à partir de 1145, et reconstruite en vingt-six ans après l'incendie de 1194, la cathédrale de Chartres est le monument par excellence de l'art gothique français. Cet édifice de pierre, dont tous les éléments d'architectures servent à conduire les forces vers le sol, nous attirent irrésistiblement vers le haut, là où s'épanouissent la légèreté de la voûte, les piliers et les colonnes. Sa vaste nef du plus pur style ogival, ses porches présentant d'admirables sculptures du milieu du XII siècle, sa chatoyante parure de vitraux des XII et XIII siècles en font un chef-d'oeuvre exceptionnel et remarquablement bien conservé.
La cathédrale possède la plus belle collection de vitraux au monde, représentant 4000 personnages, et une quantité impressionnante de statues colonnes. Elle a aussi en son centre, au sol, un labyrinthe que beaucoup voudraient bien déchiffrer. Sa crypte, extraordinairement étendue, n'a pas encore dévoilé tous ses secrets. Chartres est ornée de nombreuses statues. Les portes sont surmontées d'un tympan.
Le verre des vitraux était fait de sable et de cendre de hêtre (c'est un arbre) fondus et mélangés à très haute température, auxquels on ajoutait des oxydes métalliques (des poudres colorées) pour teinter le verre. Les visages et les détails étaient peints et la peinture était cuite au four.
Puis les morceaux de verre étaient taillés et fixés entre eux avec du plomb pour en faire un panneau. Les panneaux étaient réunis par des barres de fer et encastrés dans la pierre des fenêtres.
A Chartres, 42 vitraux furent donnés par les confréries de marchands de la ville : boulangers, charpentiers, tisserands, cordonniers, maréchaux-ferrants, bouchers, poissonniers, armuriers, porteurs d'eau, marchands de vin, changeurs, maçons ...
Plusieurs architectes dirigèrent les travaux. Des maîtres maçons, des charpentiers, des tailleurs de pierre, des maîtres verriers et des milliers d'apprentis et d'ouvriers travaillèrent sur le chantier de la cathédrale.
Les gens des villes, les bourgeois, étaient devenus riches et voulaient que leur ville ait la plus belle cathédrale.

Esempio