Fiche de lecture de "un arche d'alliance" di Albert Camus

Materie:Riassunto
Categoria:Francese

Voto:

2 (2)
Download:153
Data:08.06.2005
Numero di pagine:3
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
fiche-de-lecture-de-arche-alliance-albert-camus_1.zip (Dimensione: 3.86 Kb)
trucheck.it_fiche-de-lecture-de-r     23 Kb
readme.txt     59 Bytes



Testo

FICHE DE LECTURE DE “UN ARCHE D’ALLIANCE”
Edoardo Cici

Dans le texte Albert Camus explique que, au contraire des autres générations, que veulent refaire le monde, sa génération sait qu’elle ne le refera pas, mais elle veut empêcher que le monde se défasse.
Dans le papier, que nous avons lu, enlevé de “Discours de Suède” où Camus réfléchi sur la dégradation du monde, nous pouvons observer des éléments que, pour le philosophe, sont très graves et ils sont en train de ruiner le monde :
“…une histoire corrompue où se mêlent les révolutions privées de leur importance, les techniques devenues folles, les dieux morts et les idéologies extenuées, où de médiocres pouvoirs peuvent aujourd’hui tout détruire mais ne savent plus convaincre, où l’intelligence s’est abaissée jusqu’à faire la servante de la haine et de l’oppression…”.
Camus est fortement préoccupé parce que tous ces éléments peuvent démolir le monde physiquement, avec les guerres entre peuples, et surtout moralement, avec une déchéance de la culture et de l’intelligence des personnes, cette opinion est clairement expliquée sur les lignes 3-7. Le philosophe a prononcé le Discours, d’où ce passage est tiré, le 10 décembre 1957, et je pense que aujourd’hui, 48 ans après ce moment nombreuse choses sont resté égales ; il y a un constant risque de être attaché et détrù par autres pays, il y a nombreuse populations que vivent sans principes morales, sans règles et surtout sans attentes (par exemple quelques pays des Balkanes ou de l’Afrique). Mais il est aussi vrai que il y a un grand nombre de pays que ont rattrapé un niveau très haut de industrialisation et de richesse (par exemple les pays de l’Amérique du Nord ou de l’Europe). Il y a une situation ou les pays pauvres sont trop pauvres pour arriver à les pays riches et ces pays industrialisâtes n’ont pas le courage de soumettre les plus pauvres pour exploiter de leurs potentialités. Pour conclure je peux dire que si les pays pauvres ne collaboreront pas, avec humilité et un grand sacrifice, avec les pays plus riches et importantes, je crois que les peurs de Camus sur la dégradation morale et physique se réaliseront propre à détriment de ces pays.

FICHE DE LECTURE DE “UN ARCHE D’ALLIANCE”
Edoardo Cici

Dans le texte Albert Camus explique que, au contraire des autres générations, que veulent refaire le monde, sa génération sait qu’elle ne le refera pas, mais elle veut empêcher que le monde se défasse.
Dans le papier, que nous avons lu, enlevé de “Discours de Suède” où Camus réfléchi sur la dégradation du monde, nous pouvons observer des éléments que, pour le philosophe, sont très graves et ils sont en train de ruiner le monde :
“…une histoire corrompue où se mêlent les révolutions privées de leur importance, les techniques devenues folles, les dieux morts et les idéologies extenuées, où de médiocres pouvoirs peuvent aujourd’hui tout détruire mais ne savent plus convaincre, où l’intelligence s’est abaissée jusqu’à faire la servante de la haine et de l’oppression…”.
Camus est fortement préoccupé parce que tous ces éléments peuvent démolir le monde physiquement, avec les guerres entre peuples, et surtout moralement, avec une déchéance de la culture et de l’intelligence des personnes, cette opinion est clairement expliquée sur les lignes 3-7. Le philosophe a prononcé le Discours, d’où ce passage est tiré, le 10 décembre 1957, et je pense que aujourd’hui, 48 ans après ce moment nombreuse choses sont resté égales ; il y a un constant risque de être attaché et détrù par autres pays, il y a nombreuse populations que vivent sans principes morales, sans règles et surtout sans attentes (par exemple quelques pays des Balkanes ou de l’Afrique). Mais il est aussi vrai que il y a un grand nombre de pays que ont rattrapé un niveau très haut de industrialisation et de richesse (par exemple les pays de l’Amérique du Nord ou de l’Europe). Il y a une situation ou les pays pauvres sont trop pauvres pour arriver à les pays riches et ces pays industrialisâtes n’ont pas le courage de soumettre les plus pauvres pour exploiter de leurs potentialités. Pour conclure je peux dire que si les pays pauvres ne collaboreront pas, avec humilité et un grand sacrifice, avec les pays plus riches et importantes, je crois que les peurs de Camus sur la dégradation morale et physique se réaliseront propre à détriment de ces pays.

Esempio