Dadaisme - Surrealisme - Proust - Breton

Materie:Riassunto
Categoria:Francese
Download:503
Data:04.04.2007
Numero di pagine:6
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
dadaisme-surrealisme-proust-breton_1.zip (Dimensione: 4.77 Kb)
readme.txt     59 Bytes
trucheck.it_dadaisme--surrealisme--proust--breton.doc     24 Kb



Testo

LE DADAÏSME : est une réaction brutale contre l’absurdité de la guerre qui traduit le dégoût des jeunes générations pour un monde qui a fait faillite. C’est un mouvement négatif (le théme sera la guerre) qui veut faire table rase du passé, de toutes les idéologies. C’est pour cette raison qui Breton,Eluard et Aragon donnent naissance à un autre mouvement : LE SURREALISME : C’est un mouvement plus positif qui veut trouver un art nouveau et propose une nouvelle approche de la poésie et de la peinture. Les surréalistes rejettent le carcan de la raison qui a imposé à l’homme se logique et revendiquent la liberté du rêve et de l’imagination. L’imagination ouvre un espace infini. Les surréalistes inventent de formes de création artistique d’obtenir une poésie nouvelle, fruit du hasard

MARCEL PROUST
Ne a Paris en 1871 d’une famille de 1’haute bourgeoisie; Brillantes études au Lycée Condorcet, ou il découvre sa passion pour la littérature (licence en 1892); Santé fragile (fréquentes crises d’asthme); Il collabore a plusieurs revues, attache non rétribué a la Bibliothèque Mazarine; En 1900 il part pour Venice, ou il s’intéresse a 1’nuvre de Ruskin, dont il traduit ouvrages qui lui inspirent la structure de sa future «Recherche» Apres la mort de son père en 1903 et celle de sa mère en 1905, il recherche un solitude obstinée. Période d’activité très intense(écrit des critique littéraires «Contre Sainte-Beuve» c commence écrire la «Recherche»)

SON OEUVRE
A la recherche du temps perdu : Proust est l’auteur d’une seule grande ouvre, « A la recherche du temps perdu ».Il ne cherche pas à donner une image exhaustive de la société de son temps(comme Balzac ou Zola ont tenté de faire) parce-qu’il décrit le monde qu’il connaît bien, celui de la bourgeoisie et de l’aristocratie. Plus qu’une analyse matérielle de la société, Proust propose une analyse psychologique et montre comment les rapport sociaux fonctionnent sur le désir de ce que l’on n’a pas. « A la recherche du temps perdu », retrace l’itinéraire d’une conscience en quête de son identité. À la fin de l’œuvre, le narrateur découvre la vérité ; Cette vérité,c’est que la vie trouve sa signification grâce à l’art et à l’écriture qui fixe la passé sinon voué à la destruction. C’ est l’œuvre achevée par excellence parce-que commence dans un lieu clos(la chambre) et se termine dans un lieu clos(la bibliothèque ). Pour retrouver dans leur vérité les émotions d’autrefois, il faut le secours de la mémoire involontaire. La mémoire involontaire est réveillé par un goût, par un parfum, par un bruit qui permettent à 1’écrivain d’abandonner la dimension du temps chronologique pour rejoindre le temps de la conscience. Le temps chronologique est donc substitué par la durée intérieure.

«La petite madeleine» ( tiré de Du Côté de chez Swann,Combray, 1913)
Il mange un morceaux de madeleine qui lui fait rappeler des souvenirs de son enfance. La vue de la madeleine ne lui rappelle rien, mais le goût lui fait rappeler de sa vieille maison, avec sa chambre qui donnait sur le jardin. Puis le souvenir s’enlarge et il voit le paysage (la place, les rues, les chemins) et les personnes de son enfance. Saveur et odeur n’ont pas de forme, sont des sensations immatériels, il sont comme dans le passe (plus immatériels, plus persistantes, plus fidèles). L’effet de la mémoire involontaire est compare avec un jeu japonais: des petit morceaux de papier qui prennent forme quand il sont dans 1’eau Temps d la narration:
1) Imparfait = durée de son enfance 2) Passe compose = moment/instant 3) Présent = il se sente voisin du passe

ANDRE’ BRETON
Il naît en 1896. Il fonde le mouvement surréaliste après un passage par le dadaïsme qu’il quitte parce qu’il souhaite que la poésie mène à quelque chose et n’en reste pas à une révolte stérile. Pendant la guerre, Breton s’exile aux Etats-Unis, c’est là qu’il écrit le Manifeste . De retour en France, il organise des expositions, des rétrospectives, anime des revues, et forme de nouveaux poètes.

SON OEUVRE
Par le pouvoir de la métaphore d’atteindre la vérité cachée à la raison. Pour Breton, il existe des forces occultes qui interviennent dans la vie de l’homme et qui lui échappent. Ses récits évoquent aussi l’attente de l’amour et sa révélation, seule vérité qui ait du poids pour les surréalistes.

Nadja(1928) : l’œuvre majeure de Breton, une sorte de récit initiatique : Breton raconte la liaison qui l’a uni à Nadja, une femme étrange et mystérieuse qui lui ouvrira les portes d’un monde auquel l’on n’a pas accès d’ordinaire. Mais Nadja n’a pas la raison et elle est internée. Breton le pas de la folie a néanmoins goûté à une liberté que seule Nadja a pu lui faire connaître

LE DADAÏSME : est une réaction brutale contre l’absurdité de la guerre qui traduit le dégoût des jeunes générations pour un monde qui a fait faillite. C’est un mouvement négatif (le théme sera la guerre) qui veut faire table rase du passé, de toutes les idéologies. C’est pour cette raison qui Breton,Eluard et Aragon donnent naissance à un autre mouvement : LE SURREALISME : C’est un mouvement plus positif qui veut trouver un art nouveau et propose une nouvelle approche de la poésie et de la peinture. Les surréalistes rejettent le carcan de la raison qui a imposé à l’homme se logique et revendiquent la liberté du rêve et de l’imagination. L’imagination ouvre un espace infini. Les surréalistes inventent de formes de création artistique d’obtenir une poésie nouvelle, fruit du hasard

MARCEL PROUST
Ne a Paris en 1871 d’une famille de 1’haute bourgeoisie; Brillantes études au Lycée Condorcet, ou il découvre sa passion pour la littérature (licence en 1892); Santé fragile (fréquentes crises d’asthme); Il collabore a plusieurs revues, attache non rétribué a la Bibliothèque Mazarine; En 1900 il part pour Venice, ou il s’intéresse a 1’nuvre de Ruskin, dont il traduit ouvrages qui lui inspirent la structure de sa future «Recherche» Apres la mort de son père en 1903 et celle de sa mère en 1905, il recherche un solitude obstinée. Période d’activité très intense(écrit des critique littéraires «Contre Sainte-Beuve» c commence écrire la «Recherche»)

SON OEUVRE
A la recherche du temps perdu : Proust est l’auteur d’une seule grande ouvre, « A la recherche du temps perdu ».Il ne cherche pas à donner une image exhaustive de la société de son temps(comme Balzac ou Zola ont tenté de faire) parce-qu’il décrit le monde qu’il connaît bien, celui de la bourgeoisie et de l’aristocratie. Plus qu’une analyse matérielle de la société, Proust propose une analyse psychologique et montre comment les rapport sociaux fonctionnent sur le désir de ce que l’on n’a pas. « A la recherche du temps perdu », retrace l’itinéraire d’une conscience en quête de son identité. À la fin de l’œuvre, le narrateur découvre la vérité ; Cette vérité,c’est que la vie trouve sa signification grâce à l’art et à l’écriture qui fixe la passé sinon voué à la destruction. C’ est l’œuvre achevée par excellence parce-que commence dans un lieu clos(la chambre) et se termine dans un lieu clos(la bibliothèque ). Pour retrouver dans leur vérité les émotions d’autrefois, il faut le secours de la mémoire involontaire. La mémoire involontaire est réveillé par un goût, par un parfum, par un bruit qui permettent à 1’écrivain d’abandonner la dimension du temps chronologique pour rejoindre le temps de la conscience. Le temps chronologique est donc substitué par la durée intérieure.

«La petite madeleine» ( tiré de Du Côté de chez Swann,Combray, 1913)
Il mange un morceaux de madeleine qui lui fait rappeler des souvenirs de son enfance. La vue de la madeleine ne lui rappelle rien, mais le goût lui fait rappeler de sa vieille maison, avec sa chambre qui donnait sur le jardin. Puis le souvenir s’enlarge et il voit le paysage (la place, les rues, les chemins) et les personnes de son enfance. Saveur et odeur n’ont pas de forme, sont des sensations immatériels, il sont comme dans le passe (plus immatériels, plus persistantes, plus fidèles). L’effet de la mémoire involontaire est compare avec un jeu japonais: des petit morceaux de papier qui prennent forme quand il sont dans 1’eau Temps d la narration:
1) Imparfait = durée de son enfance 2) Passe compose = moment/instant 3) Présent = il se sente voisin du passe

ANDRE’ BRETON
Il naît en 1896. Il fonde le mouvement surréaliste après un passage par le dadaïsme qu’il quitte parce qu’il souhaite que la poésie mène à quelque chose et n’en reste pas à une révolte stérile. Pendant la guerre, Breton s’exile aux Etats-Unis, c’est là qu’il écrit le Manifeste . De retour en France, il organise des expositions, des rétrospectives, anime des revues, et forme de nouveaux poètes.

SON OEUVRE
Par le pouvoir de la métaphore d’atteindre la vérité cachée à la raison. Pour Breton, il existe des forces occultes qui interviennent dans la vie de l’homme et qui lui échappent. Ses récits évoquent aussi l’attente de l’amour et sa révélation, seule vérité qui ait du poids pour les surréalistes.

Nadja(1928) : l’œuvre majeure de Breton, une sorte de récit initiatique : Breton raconte la liaison qui l’a uni à Nadja, une femme étrange et mystérieuse qui lui ouvrira les portes d’un monde auquel l’on n’a pas accès d’ordinaire. Mais Nadja n’a pas la raison et elle est internée. Breton le pas de la folie a néanmoins goûté à une liberté que seule Nadja a pu lui faire connaître

Esempio