Culture dans le XVI siècle

Materie:Appunti
Categoria:Francese

Voto:

1.5 (2)
Download:236
Data:01.06.2009
Numero di pagine:6
Formato di file:.doc (Microsoft Word)
Download   Anteprima
culture-dans-xvi-siecle_1.zip (Dimensione: 5.94 Kb)
trucheck.it_culture-dans-le-xvi-si+     31 Kb
readme.txt     59 Bytes


Testo

-Au début du XVI siècle l’héritage du Moyen Age est très présent dans la vie littéraire. Dans cette période on prend conscience d’appartenir à une nation et les romans médiévaux, la poésie lyrique et courtoise ont toujours un grand succès. Les poètes de cette période héritent la conception d’une poésie qui doit plaire et apporter une vérité morale. Ces poètes réemploient le rondeau et la ballade mais il font aussi des recherches formelles poussées dans le domaine de la versification. Ces poètes sont appelés les grands rhétoriques.

-Le XVI siècle hérite du Moyen Age la conception de l’homme, qui a été créé par Dieu à son image et qui peut participer à la construction de la civilisation. Le Moyen Age avait mis l’accent sur la faiblesse de l’homme, qui, à chausse du péché original, a besoin de la grâce divine. Peu à peu on valorise la liberté de l’homme et tous ses facultés et l’homme devient maitre de son destin. Ainsi on exalte la beauté physique, la grâce, la richesse. Les humanistes deviennent une figure très importante et ils ne s’intéressent seulement aux textes de l’antiquité. Ils étudient les évangiles et les traduisent en français pour qu’ils soient accessibles à tous. Érasme, qui donne une nouvelle édition du Nouveau Testament d’après l’original grec et qui recherche la paix et qui diffuse les belles-lettres, incarne l’idéal humaniste de l’époque. Les studia humanitatis, représentent la plus haute expression de l’activité humaine et il sont considérées comme le moyen indispensable pour cette nouvelle formation humaine.

-Les contacts avec l’Italie et la découverte des Classique sont déterminants dans cette évolution des mentalités. Cette nouvelle conception de l’homme nait en Italie. Grace aux érudits grecs qui se réfugient en Italie après la prise de Constantinople par les Turcs, les humanistes italiens découvrent des manuscrits des auteurs de l’Antiquité. Ensuite il y a le Rinascimento, qui s’exprime dans les œuvres de Leonardo da Vinci, Tasso, Ariosto. Les Français, liés encore à la culture médiévale, découvrent cette civilisation raffinée lors des guerres d’Italie.
-Dans la France, pendant le XVI siècle, il y a le siècle d’or de la poésie. Les poètes se mettent à le service des princes pur célébrer les événements de leur cour et pour avoir un pension qui assure leur subsistance. Parmi ces poètes, il y a Clément Marot, au service de François I et Marguerite de Navarre, qui découvre en Italie le sonnet et qui le diffuse en France. Il y a une révolution poétique grâce à un groupe de jeunes amis qui se réunissent en 1547 au Collège de Coqueret .Jean Dorat ,un savant helléniste leur apprend à gouter la poésie grecque et latine et aussi celle italienne. Il est convaincus que le français est une langue aussi poétique que le latin et le grec et il veut créer une poésie française. En 1556 ils constituent une école poétique, “la Pléiade”. Pour eux le poète doit imiter les meilleurs auteurs grecs, enrichir sa langue en créant des mots nouveaux, choisir des formes modernes comme l’ode ou le sonnet, employer des figures rhétoriques. Mais le vrai révolution de la Pléiade c’est d’avoir fait de la poésie un moyen d’expression non plus au service de la morale ou de la religion. Pendant les guerres de religion, la poésie reflète les troubles de l’époque. Les poètes ont la conscience de vivre dans un monde destiné à disparaitre et ainsi ont une prédilection pour le thème de la morte et de la déchéance physique. Pour exprimer leur vision, les poètes élaborent un type d’écriture baroque, caractérisée par la présence de métaphores, de paradoxes et de répétitions de mots.

-Dans le XVI siècle il y a aussi l’essor de la prose francaise.Au Moyen Age les romans étaient écrits en vers et en latin.Maintenant est utilisée la prose.Trois facteurs sont à l’origine de ce renouvellement:la découverte de l’imprimerie,la volonté politique d’imposer une seule langue dans tous les pays et la volonté de donner au francais ses lettres de noblesse.Il y a aussi la naissance de genres nouveaux,commes par exemple le genre romanesque,l’essai et le genre de la nouvelle amoureuse.Pendant les guerres de religion la prose devient plus “militante” et nait des pamhlets,des teste courts,satiriques et caricaturaux,destinés à attaquer le camp adverse.Le premier pamphlet politique est écrit par étienne de la Boétie.
-Pendant le XVI siècle les mystères à sujet religieux sont encore joués, mais les troupes comédiens remanient les textes selon les gouts du public.Le sacré se mele au profane dans ces pièces qui deviennent plus longues.Les intellectuels critiquent ces pièces qui, à leurs yeux, manquent de vérité historique et de dimension religieuse. Alors,en 1548 le Parlement interdit ce théatre.Les tragedies d’inspiration classique font leur apparition sur les scènes francaises.Des thèoriciens définissent les règles d’un nouveau théatre:les sujets doivent etre nobles et tirés de l’histoire passée,l’action doit se dérouler en un seul jour et en un seul lieu. étienne Jodelle est l’auteur dramatique le plus important du siècle. La tragicomédie est un mélange de tragique et de comique.Il ya a des pastorales,qui mettent en scène des bergers, des ballets de cours,suites de danses à theme pastoral, et la Commedia dell’arte italienne,que la cour apprécie beaucoup.

-Au début du XVI siècle l’héritage du Moyen Age est très présent dans la vie littéraire. Dans cette période on prend conscience d’appartenir à une nation et les romans médiévaux, la poésie lyrique et courtoise ont toujours un grand succès. Les poètes de cette période héritent la conception d’une poésie qui doit plaire et apporter une vérité morale. Ces poètes réemploient le rondeau et la ballade mais il font aussi des recherches formelles poussées dans le domaine de la versification. Ces poètes sont appelés les grands rhétoriques.

-Le XVI siècle hérite du Moyen Age la conception de l’homme, qui a été créé par Dieu à son image et qui peut participer à la construction de la civilisation. Le Moyen Age avait mis l’accent sur la faiblesse de l’homme, qui, à chausse du péché original, a besoin de la grâce divine. Peu à peu on valorise la liberté de l’homme et tous ses facultés et l’homme devient maitre de son destin. Ainsi on exalte la beauté physique, la grâce, la richesse. Les humanistes deviennent une figure très importante et ils ne s’intéressent seulement aux textes de l’antiquité. Ils étudient les évangiles et les traduisent en français pour qu’ils soient accessibles à tous. Érasme, qui donne une nouvelle édition du Nouveau Testament d’après l’original grec et qui recherche la paix et qui diffuse les belles-lettres, incarne l’idéal humaniste de l’époque. Les studia humanitatis, représentent la plus haute expression de l’activité humaine et il sont considérées comme le moyen indispensable pour cette nouvelle formation humaine.

-Les contacts avec l’Italie et la découverte des Classique sont déterminants dans cette évolution des mentalités. Cette nouvelle conception de l’homme nait en Italie. Grace aux érudits grecs qui se réfugient en Italie après la prise de Constantinople par les Turcs, les humanistes italiens découvrent des manuscrits des auteurs de l’Antiquité. Ensuite il y a le Rinascimento, qui s’exprime dans les œuvres de Leonardo da Vinci, Tasso, Ariosto. Les Français, liés encore à la culture médiévale, découvrent cette civilisation raffinée lors des guerres d’Italie.
-Dans la France, pendant le XVI siècle, il y a le siècle d’or de la poésie. Les poètes se mettent à le service des princes pur célébrer les événements de leur cour et pour avoir un pension qui assure leur subsistance. Parmi ces poètes, il y a Clément Marot, au service de François I et Marguerite de Navarre, qui découvre en Italie le sonnet et qui le diffuse en France. Il y a une révolution poétique grâce à un groupe de jeunes amis qui se réunissent en 1547 au Collège de Coqueret .Jean Dorat ,un savant helléniste leur apprend à gouter la poésie grecque et latine et aussi celle italienne. Il est convaincus que le français est une langue aussi poétique que le latin et le grec et il veut créer une poésie française. En 1556 ils constituent une école poétique, “la Pléiade”. Pour eux le poète doit imiter les meilleurs auteurs grecs, enrichir sa langue en créant des mots nouveaux, choisir des formes modernes comme l’ode ou le sonnet, employer des figures rhétoriques. Mais le vrai révolution de la Pléiade c’est d’avoir fait de la poésie un moyen d’expression non plus au service de la morale ou de la religion. Pendant les guerres de religion, la poésie reflète les troubles de l’époque. Les poètes ont la conscience de vivre dans un monde destiné à disparaitre et ainsi ont une prédilection pour le thème de la morte et de la déchéance physique. Pour exprimer leur vision, les poètes élaborent un type d’écriture baroque, caractérisée par la présence de métaphores, de paradoxes et de répétitions de mots.

-Dans le XVI siècle il y a aussi l’essor de la prose francaise.Au Moyen Age les romans étaient écrits en vers et en latin.Maintenant est utilisée la prose.Trois facteurs sont à l’origine de ce renouvellement:la découverte de l’imprimerie,la volonté politique d’imposer une seule langue dans tous les pays et la volonté de donner au francais ses lettres de noblesse.Il y a aussi la naissance de genres nouveaux,commes par exemple le genre romanesque,l’essai et le genre de la nouvelle amoureuse.Pendant les guerres de religion la prose devient plus “militante” et nait des pamhlets,des teste courts,satiriques et caricaturaux,destinés à attaquer le camp adverse.Le premier pamphlet politique est écrit par étienne de la Boétie.
-Pendant le XVI siècle les mystères à sujet religieux sont encore joués, mais les troupes comédiens remanient les textes selon les gouts du public.Le sacré se mele au profane dans ces pièces qui deviennent plus longues.Les intellectuels critiquent ces pièces qui, à leurs yeux, manquent de vérité historique et de dimension religieuse. Alors,en 1548 le Parlement interdit ce théatre.Les tragedies d’inspiration classique font leur apparition sur les scènes francaises.Des thèoriciens définissent les règles d’un nouveau théatre:les sujets doivent etre nobles et tirés de l’histoire passée,l’action doit se dérouler en un seul jour et en un seul lieu. étienne Jodelle est l’auteur dramatique le plus important du siècle. La tragicomédie est un mélange de tragique et de comique.Il ya a des pastorales,qui mettent en scène des bergers, des ballets de cours,suites de danses à theme pastoral, et la Commedia dell’arte italienne,que la cour apprécie beaucoup.

Esempio



  


  1. liliana

    parigi fisica e politica per tesina quinto superiore alberghiero


Come usare